Article invité : « Nous sommes tous des créateurs » par Phil

PARTAGEZ

Voici un article invité de mon frère d’âme Phil du prolifique blog Plume Active.

Il nous parle de « création », je vous laisse avec lui ci-dessous.

article Plume creation

 « Je ne suis pas un créatif. »

 « Je souhaiterai  être plus créatif, mais je  n’ai  pas ça en moi. »

 « Pourquoi  certaines  personnes  sont  créatives  et  d’autres pas? »

 

Si   j’avais   un   euro   pour   chaque  fois   que  j’ai   entendu  ces déclarations   ou   des  questions   …  Depuis des  années  ,  je travaille avec des gens étiquetés comme créatifs, des marketeurs,  des  créateurs d’entreprise, des  artistes , …

J’ai également pas mal travaillé là-dessus pour mon propre compte, depuis que j’écris  , que je  crée des  applications,  etc…  et  heureusement pas  mal  d’études  existent  sur  le sujet.

Je vais ici vous résumer ce que  j’en pense.

 

La vérité est que presque tout le monde possède un potentiel créatif.

 Ce qui sépare les bons  créateurs (ou  créatifs dormants qui ont  de la chance), c’est  qu’ils ont appris à parcourir le processus de création. L’ironie est  que la plupart  d’entre eux  ne savent pas qu’il existe un processus documenté, mais ils ont développé des  habitudes qui leur permettent de se promener dans le processus. À un certain niveau « brut », ils comprennent le processus, mais ils ne savent pas comment le processus fonctionne.

 

Une grande  partie  du  problème  est   qu’il  y  a un  air  de mystère et de mysticisme autour du processus créatif. Parce que  les gens assument et renforcent l’idée que certains ont le potentiel créatif  et d’autres pas, ceux  qui  le font exploitent leur potentiel  dans l’ombre. Et parce que  très peu  d’entre nous considèrent que  tirer parti de notre créativité est inextricablement liée à la façon dont  nous  gagnons de l’argent, nous laissons notre processus créatif dégénérer en une séance de crash quotidienne.

 Donc, nous allons prendre quelques minutes ensemble  et démystifier le processus de création.

 

 Les quatre étapes de la créativité

 

Nous  savons  depuis  longtemps  que  le  processus  créatif  peut  être  décomposé  en  quatre phases distinctes, dont la plupart peuvent être encouragées et augmentées. Les étapes sont les suivantes:

 

1.   Préparation

2.   Incubation

3.   Illumination

4.   Mise en œuvre

 

Je vais passer du temps sur chaque étape.

 

La Préparation

 

Il  s’agit de  la  première  phase de  ce travail.

Un écrivain,  par  exemple,  se  prépare  par l’écriture, la lecture, ou la révision des  travaux  antérieurs.

Un musicien joue des gammes, gratte sa guitare,  ou  bien entonne une  chanson …

Un  peintre joue  avec  ses peintures ou rend des visites  à une galerie   d’art

Un  entrepreneur recherche des  problèmes  à résoudre ….  

Un programmeur joue avec du code. Dans chaque exemple, le créateur emprunte un processus relativement banal.

 

La  raison  pour  laquelle  je  dis  que  la  plupart  appellent  cette  phase  «travail»  est que ces processus peuvent être ou ne pas être intrinsèquement agréables .Ils sont également assez banals et ennuyeux, mais le créateur a appris  que  ce processus est  nécessaire et qu’il faut planter les graines qui mènent à …

 

L’Incubation

 

Ce serait le processus mystique s’il y avait une  raison : souvent vous ne savez pas que vous êtes en train d’infuser une idée. Ou vous savez que vous travaillez sur une, mais vous ne savez pas quand elle va sortir.

 

C’est  à cette phase que  votre esprit conscient  et subconscient travaille  sur l’idée, fait de nouvelles connexions. Il sépare les idées inutiles, et saisit d’autres idées.

 

C’est la phase que  la plupart  des  gens gâchent le plus avec  les distractions et l’agitation de la vie quotidienne. La vie moderne, avec ses nombreux remous, bourdonnements, et les distractions, a une  forte tendance à attirer l’attention à la fois de notre subconscient et inconscient.

 

Résultat, le processus créatif s’arrête et est vite remplacé par des préoccupations plus immédiates.

 

Cependant, à partir de cette phase vient …

 

L’Illumination

 

C’est   le   moment   « Eureka »    que    beaucoup   d’entre   nous    passons   nos   journées   à rechercher. Quand il frappe, l’envie créative est tellement forte que  nous perdons la trace de  ce qui se passe ailleurs.

 

L’impression de piloter une  Formule 1, et  l’accélération qui va avec, alors que l’instant d’avant , vous rouliez en 2CV… :mrgreen:

 

La  chose  la  plus  frustrante  pour  moi,  c’est  que  les  moments  «d’illumination»  se produisent souvent aux moments les plus inopportuns. Ils arrivent toujours quand je suis sous la douche, quand je conduis moi-même ( la 2CV J ), quand je travaille dehors, ou quand je m’***   dans des réunions où je ne pouvais pas sortir.

 

Bien sûr, comme je le disais plus haut : l’impulsion est  de verrouiller l’idée dès que  possible, donc ce  n’est  pas  du tout rare  pour  moi d’arrêter  la douche, la voiture.

 

Ou de me mettre tout d’un coup  à arrêter une conversation et courir vers le bloc-notes le plus proche ( maintenant, j’ai mon Smartphone, mais pour un dessin je sais pas faire sans mon bloc ) – et , dans les réunions, je commençais à grattouiller immédiatement de toute façon.

 

Je parlais à un ami il y a quelques semaines, et je lui ai dit que  j’étais frustré parce que  j’étais en boucle avec  des idées et je n’ai pas eu le temps de les sortir.

Conformément à l’analogie, quand un instant Eureka ! frappe les 3 coups, c’est un peu comme le travail – vous avez terminé avec l’incubation, et il est temps pour …

 

La mise en œuvre

 

Cette phase est celle dans laquelle l’idée que vous avez préparée  et incubée voit la lumière du jour. C’est lorsque :

cette pièce écrite en sort,

cette chanson s’écoule,

cette toile révèle sa peinture,

et ainsi de suite.

 

C’est aussi quand un bon départ créatif, pour évaluer l’idée, accouche et vous déterminez si c’est bon ou pas.

 

La plupart des créateurs que je connais sont vraiment frustrés à cette phase.

 

D’autres personnes ne voient que la création à la fin du processus – ils ne reconnaissent pas ou ne se soucient beaucoup du processus qui a généré cette idée.

Cela est particulièrement vrai avec certains superviseurs et les patrons qui attendent le produit final sur un certain calendrier – le processus ne fonctionne pas de cette façon. Les créatifs savent que pour chaque bonne idée, il y a au moins quelques « brouillons » qui ne fonctionnent pas, mais ils ne peuvent pas savoir à l’avance ce qui va marcher et ce qui ne marchera pas.

 

Le processus de création commence avec le travail et se termine avec le travail. Le point à remarquer ici est que la créativité n’est pas seulement « infusion et Eureka » – c’est « infusion et Eureka » en sandwich entre du travail.

 

Débogage de votre processus créatif

 

Comprendre le processus de création vous permet de commencer à comprendre où sont vos bugs. Ma conviction est que tout le monde est capable de pensée créatrice et d’originalité, mais certaines personnes sont plus créatives parce qu’elles ont appris, soit comment gérer leur processus de travail, soit comment augmenter le processus créatif. Les autres court-circuitent leur processus créatif.

 

Intelligence vs créativité

 

Je tiens à ajouter une mise en garde ici : l’intelligence et la créativité ne sont  pas  forcément liées  – des gens très intelligents ne sont pas très créatifs, et certaines personnes créatives ne sont pas si intelligentes dans la façon dont nous  percevons l’intelligence standard.

 

Il y a aussi très peu de corrélation entre l’éducation et l’intelligence. Donc ne pensez pas que vous ne pouvez pas être créatif parce que vous n’avez pas été à l’école longtemps. Quelques- unes des personnes les plus intelligentes que je connais n’ont jamais fréquenté l’université.

 

Les gros écueils

 

Dans mon  expérience et  les travaux  que  j’ai recensés, les deux  zones  où la plupart des gens gâchent  leur  processus  créatif sont  les  deux  premières  étapes.

 

La  partie  de  préparation travaille sur des choses qui vous intéressent, et la plupart des gens n’ont pas vraiment de recul, ni compris ce qui les intéresse et les motive.

 

Cela est particulièrement vrai depuis que notre culture exalte les créatifs et les déteste en même temps. Beaucoup de gens n’ont pas trouvé leur exutoire créatif. Ils pensent, soit qu’ils ne sont pas créatifs, soit que les activités créatives sont une perte de temps.

 

Un autre domaine dans la préparation où beaucoup de gens pataugent, c’est de ne pas être au courant  de  la dimension  sociale du  processus  de  création. Quelques  bonnes  idées  germent quand vous êtes tout seul – c’est  vrai, ça  fait  partie  de  la phase d’incubation. Mais les graines sont plantées dans la phase de préparation.

 

Parler aux gens intéressés par les mêmes choses que vous ou qui sont tout simplement créatifs, vous aide à devenir plus créatif. C’est ce qui explique pourquoi les créatifs ont tendance à être attirés vers les zones à forte densité de créateurs. C’est  la  même  raison   qui  poussent les  créateurs d’entreprise  à se regrouper en pépinières, en co-workings , …

 

En outre, comme je l’ai indiqué plus haut, beaucoup de gens ne laissent pas leurs idées incuber. Les créatifs à travers l’histoire ont toujours évité de travailler pour quelqu’un d’autre. Cela a tendance à arrêter leur propre processus d’incubation. Lorsque votre patron vous dit de changer de direction sur un projet ou réaffecte des tâches, votre processus d’incubation est « ratatiné ».

 

En outre, lorsque vous n’avez pas compris que votre bien-être (et l’emploi) dépendra de votre capacité à tirer parti de votre créativité, vous êtes moins susceptible de prendre cette partie importante du processus au sérieux.

 

Avec ces deux phases du processus en court-circuit, il n’est pas étonnant que les gens ne manifestent pas leur créativité. Ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas la capacité d’être créatif.

 

Voici quelque chose que je veux que vous gardiez à l’esprit .Je suis vraiment déterminé à vous faire comprendre votre processus créatif car il suffit d’une ou deux bonnes idées, bien exécutées, pour changer votre vie.

 

La  plupart  des  créateurs  influents  à  travers  l’histoire  –  y  compris  ceux  d’aujourd’hui  –  ont commencé avec une très bonne idée. Le reste de leur vie est passé, soit à travailler sur cette idée ou à vivre du fruit de cette idée.

 

Vous pouvez être en incubation de cette grande idée, ou vous pouvez être un peu loin, et je veux que vous alliez au bout  afin que nous puissions tous en profiter. :)

 

Voilà, nous sommes arrivés au bout. Qu’en pensez-vous ? Cela fait-il changer votre point de vue sur les créatifs en général ? Et sur vous en particulier ?  Dites m’en plus dans vos commentaires. Je vous répondrai avec grand plaisir.

 

Bonne journée

 

Phil

Print Friendly, PDF & Email

Comments

comments

3 réflexions au sujet de « Article invité : « Nous sommes tous des créateurs » par Phil »

  1. Bonjour les jumeaux,

    Fini les vacances, j’espère que vous êtes ressourcés pour nous écrire toujours de beau textes à méditer.

    Cet article me fait plaisir à lire.

    Merci de rappeler ces étapes phil, je procède en effet comme cela et souvent de manière inconsciente, pourtant je le sais et je ressens toujours la même impatience entre la question et la réponse, je creuse des sillons sur le carrelage à force de marcher de long en large en me parlant à moi même.
    Comme le père dans la salle d’attente qui attend l’accouchement.

    Et puis vient le moment du ras le bol, rien ne vient, alors je dors, fatigué de chercher ce qui l’instant d’après devient évident.

    Tout le monde est créatif, je pense, pour certain c’est un besoin intense, pour d’autre un moment de détente et pour un grand nombre une ignorance, c’est pour cela que je m’exprime, parce que la création est l’acte suprême de la rencontre avec soi.

    Merci à vous deux d’éclairer ce chemin
    enzo ventura Articles récents…L’importance de rechercher l’éveil, la prise de conscience.My Profile

  2. Bonsoir,

    Je ne sais pas pourquoi mais je n’avais pas vu ce superbe article ??!
    Merci à Lysiane pour t’avoir permis cette « tribune » qui, jumelée avec l’article « jardin d’idées » sur ton blog devraient m’aider à enfin trouver ma voie dans la créativité…
    J’ai trop tendance à croire au fameux « Eureka » qui vient tout seul…
    En fait, plus j’avance, plus je réalise que je ne travaille pas tout simplement assez !!! Je ne crois pas que ce soit faute d’envie ou pire, la flemme… non, je n’ai pas de méthode alors je ne sais pas comment « attaquer ».
    Merci donc pour ces clés. Il me reste à les exploiter et, à force de travail, à enfin m’ouvrir à une nouvelle voie créative qui me permette enfin de m’épanouir !

    Bises à vous deux

    Méline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

CommentLuv badge