Difficultés du cheminant spirituel

PARTAGEZ

imagesBonjour à tous, 
aujourd’hui je voulais vous parler des difficultés que peuvent rencontrer certains cheminants spirituels.
Je pense que de vous exprimer mon parcours va pouvoir démystifier, voire, rassurer certain(e)s d’entre vous car il est parfois dur de lever le voile sur nos illusions et de se retrouver avec cet ETRE que nous sommes et que nous ne connaissons pas…

Plus on avance sur le chemin et plus les expériences deviennent fortes et plus les barrières tombent. Les illusions de nos bases s’effondrent et c’est avec douleur et souffrance que l’égo constate le résultat : sa mort.
Oui nous connaissons des instants magiques où tout est amour et lumière, où un élan de joie nous transporte, nous élève, puis il y a la redescente… et là c’est toute la difficulté de se retrouver tels que nous sommes, empêtrés dans notre quotidien avec cette nouvelle donne.
Le mental ne comprend plus, il n’a plus ses références, ses bases pour avancer, il est perdu et de ce fait deux choses peuvent arriver :

1- ça nous replonge dans des peurs non évacuées : peur du regard des autres, 13173964_557193657784074_3216799679075793448_npeur de ne pas être comme tout le monde, peur de ne plus avoir ses repères pour vivre, etc…

2- ça nous met dans un élan de tristesse qui arrive car la prise de conscience de cette mort est douloureuse, il faut un temps de deuil avant de retrouver son axe avec les nouvelles perceptions, les nouvelles données à positionner dans son quotidien avec ses proches, etc…

Non le chemin n’est pas droit et calme…
Oui, il est bon d’accueillir ce qui est en train de se passer, puis d’agir ensuite en conséquence.

Comment agir?
Pour ma part j’ai besoin de solitude pour entrer dans ce qui se passe en moi, accompagner et écouter les messages qui sont transmis vis mes émotions, mon corps.
Puis, une fois cette première constatation faite, je peux me faire aider d’une personne un peu plus avancée qui pourra me guider sur ce chemin de transition.

Le meilleur remède quand tout lâche : accueillez et donnez-vous de la douceur.
Si c’est par un câlin, faites un câlin, si c’est d’aller au ciné, allez au ciné, si c’est de rencontrer des amis, rencontrez des amis, si c’est de dormir 72h, dormez 72h, si c’est de demander de l’aide à une personne bienveillante, demander de l’aide, etc..

Le principal c’est d’être à l’écoute de ce qui vous ferez joie en cet instant de souffrance, qui rappelons-le est un instant de mort de l’ancien schéma, et de le mettre en application dans la vie matérielle.

Il est important de savoir qu’il y a des hauts et … non pas des bas… mais des paliers de décompression.

14095820_10154250844160266_6413582649703371967_n

Effectivement, si nous lisons les livres de sagesse, écoutons les conférences des personnes élevées en conscience, ils ne parlent que de joie, d’amour et de paix, et de ce fait, nous ne comprenons pas bien pourquoi nous, nous sommes dans un tel état de tristesse ou de mal-être, mais ils sont tous passés par ces stades avant d’en arriver là… et même, je suppose, que de temps en temps, il y a des évènements qui les font aussi se mettre à l’écart pour comprendre ce qui se passe en eux, ils évoluent encore et encore.

Voilà, je souhaitais mettre en évidence cette partie du cheminant spirituel qui vit de belles envolées mais qui, aussi, vit des moments de grandes souffrances, de détresses, de doutes, de stagnations salutaires.

Je vous souhaite beaucoup d’amour, de joie et de douceur sur votre route.

Et si vous voulez parler de tout cela je fais des ateliers de dialogue dans ma salle certains samedis (voir l’agenda).
A bientôt,
Lysiane

Print Friendly

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

CommentLuv badge