Etre heureux : se libérer

PARTAGEZ

envolPour vivre heureux il suffit d’être en Paix.
Pour vivre en Paix il suffit de se libérer de schémas mentaux enfermant et de vivre en pleine conscience de ce qui est !

Simple non?
Oui mais… il y a souvent ce oui … suivi du mais… OUI MAIS PAS FACILE!!!
Je vous l’accorde, aussi je vous donne quelques petits tuyaux ici ;-)
Elle est pas belle la vie ??!!! :heart:

Tout d’abord il y a un truc à faire que vous allez vite remarquer quand je vais vous le détailler ce sont les interprétations :

  • s’il m’a dit ça, c’est que..
  • s’il a fait ça, c’est que…
  • si je dis ça, ils vont penser que…
  • si je fais ça, c’est certain ils vont dire que …

Tout cela n’existe que dans votre tête, rien ne dit que ce soit cela qui est ou sera exprimé.
L’inverse de ce que vous pensez est même tout aussi probable mais vous ne l’envisagez même pas car vous vous mettez des barrières avec des croyances bloquantes.

Faite ces exercices :
 1- prenez le temps d’observer vos pensées pendant un laps de temps (par exemple en allant en courses, au travail, ou en vous promenant) et noter tout ce que vous vous dites sur tout ce qui se passe autour de vous.
Vous vous apercevrez que vous y mettez votre propre jugement continuellement, votre propre connotation, vos propres croyances.

Par exemple si vous croisez quelqu’un dans la rue qui a un visage très fermé ou qui porte des vêtements un peu sales, que vous dites-vous?
– vous observez juste que son visage est fermé et que ces vêtements sont sales sans plus, ou bien déjà votre mental est en train de vous dire mille choses à son sujet, il n’est pas propre, c’est certainement un SDF, il n’est pas digne que je lui parle, il doit être mauvais, etc… et si ça trouve, c’est juste une personne qui revient d’une randonnée  et qui est très fatiguée….

Ceci est un exemple un peu simpliste mais c’est pour vous faire comprendre que ce ne sont que vos interprétations qui vous génèrent des jugements, et vous ne voyez qu’un côté des choses, il y a mille autres explications et vous excluez peut-être quelqu’un rien que par vos propres jugements…

2- Essayez de passer une journée juste à observer ce qui vous entoure et ce qui est en vous sans y mettre de jugement ou d’interprétation, juste en accueillant ce qui est.

Exemples:
– Je vois des  fleurs, je ne me dis pas : elles sont belles ces fleurs.
– Je remarque juste qu’il y a des fleurs, qu’elles sont colorées, qu’elles dégagent des odeurs, etc.. sans y mettre mon ressenti personnel
– Idem pour les gens ou pour ce que je ressens en moi : je note juste les émotions sans en chercher forcément la cause :  je suis triste, je m’autorise cette tristesse en la constatant puis, comme je ne cherche rien d’autre, je la laisse s’évacuer…
– je suis avec des collègues ou des amis : je passe une journée sans les juger ni les critiquer, juste à observer comment ils se déplacent, comment ils parlent, comment ils pensent sans aucun a priori ni jugements

Etc…

Et vous pouvez noter tout ce que vous vous dites, sans cesse, à chaque instant, dans votre tête…

ecoute interieureSi vous arrivez à faire cela, vous pourrez comprendre que chacun peut interpréter selon sa vie, ses critères, ses souffrances, ses mémoires et que tout le monde a sa propre réalité et qu’il n’y en a pas qu’une : la vôtre,  et que, pour revenir à ce que je disais au début de cet article, la personne en face de vous ne va pas forcément penser ce que vous croyez qu’elle va penser si vous faites ou dites certaines choses…

Plus vous allez comprendre cela, plus vous allez être en paix avec vous et avec les autres… vous vous autorisez à voir les choses différemment, vous ouvrez les portes à vos croyances et à vos peurs, vous vous libérez du brouhaha de votre mental.
Vous sortez de votre zone de confort, du mental qui se veut rassurant en mettant des limites et qui, en fait, vous enferme dans des schémas répétitifs et obstruant.

Lorsque vous arrivez à ce stade, à l’ouverture d’une autre façon d’appréhender les choses, vous vous apercevez  tout à coup que c’est une autre petite voix plus discrète, mais bien plus profonde qui vous arrive.
Celle-ci ne vient pas de votre tête, mais de votre centre, ça remonte en vous comme une évidence, ça vous enveloppe de certitude et de douceur avec une envie indescriptible de passer à l’action et cela s’appelle : l’intuition, le ressenti, appelez cela comme vous le souhaitez.

Cette voix là est bien reconnaissable car en plus, elle n’est pas manipulatrice, elle petite voix inetrieureest pure, elle n’a aucun but à atteindre, elle a juste envie de concrétiser avec joie pour le bien de soi et des autres.
Autant la voix du mental nous amène des angoisses et des tonnes de questions, des doutes, autant celle-ci nous apporte la joie, l’amour et la simplicité sans aucune question, juste une envie d’être, de faire et d’apprécier ce qui est en train de se passer.

Alors quand vous êtes en train de ruminer des histoires du passé, qui sont passées et qui n’ont plus lieux d’être (sauf dans votre tête complètement bloquée) avec des jugements du passé, alors que tout est mouvement et bouge et que ce qui est ici et maintenant n’a plus rien à voir avec le passé car les gens changent, les moyens qu’ils ont changent, les situations changent, etc… demandez-vous si vous êtes bien alignés avec la vie présente?

N’êtes-vous pas en train de vous perdre dans vos propres peurs, croyances, dans le brouhaha du cerveau qui tourne en boucle?
Si vous arrivez à vous en apercevoir, demandez-vous pourquoi vous êtes encore dans cette vieille histoire, dans ce schéma, et notez les phrases que votre cerveau est en train de se dire.
Ensuite observez les phrases que vous venez de noter et demandez-vous : quelle peur en vous provoque cela?
Quand vous avez repérer la peur, notez ce que vous pourriez faire pour la dénouer?
Quel petit pas vous pourriez faire pour vous rassurer?

Car c’est certain si vous êtes en train de revivre des choses passées ce ne sont pas les autres les fautifs, c’est bien vous qui n’avancez pas, les autres sont peut-être déjà passés à autre chose eux…
Nous sommes les seuls responsables de nos pensées, de nos croyances et des interprétations et jugements que nous faisons sur nous-même et les autres.
Donc nous sommes les seuls à pouvoir nous en défaire ou à comprendre pourquoi nous sommes dans cet état.

Et c’est formidable car étant les responsables, cela veut dire que nous sommes Maîtres de la situation et n’avons pas besoin de changer quoi que ce soit chez les autres,  ce qui serait bien plus difficile, mais modifier, transformer uniquement quelque chose en nous.

Si vous êtes continuellement persuadé que ce qui vous arrive, ce que vous ressentez c’est la faute des autres c’est que vous agissez en victimes et de ce fait vous n’avancez pas car vous dépendez de vos bourreaux.
Pour cela, il est besoin de se faire accompagner pour pouvoir faire basculer ce système de croyances.

Plus vous allez trouver cette paix en vous et plus vous allez être en paix avec les autres.
Plus vous allez vivre cette paix et plus autour de vous vous allez rayonner la paix.

Si tu veux que le monde change commence par te changer toi-même, comme le disait Gandhi.

1010377_617083011658864_812827878_n

Et sachez que je prends les gens en individuel afin de les libérer de certains schémas, et aussi, je peux les accompagner sur un chemin qui les mène à apporter un autre regard ou à développer leur côté intuitif. Il y a des séances qui peuvent se faire sur une série de dix heures à prix préférentiel.
Me contacter via l’onglet RdV.

Je vous souhaite de tout :heart: de vous trouver, d’être en paix et donc d’être heureux avec vous et avec le Monde.

Avec amour,
Lysiane

Print Friendly

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

CommentLuv badge