Le pouvoir des mots ou la vibration du verbe.

PARTAGEZ

A l’origine du temps, l’homme a mis des mots sur chaque chose, chaque émotion, mettant en harmonie le verbe originel reçu en cadeau afin d’être énergétiquement sur la bonne fréquence vibratoire en lien avec l’univers.

Tout est énergie dans la vie et les mots sont eux aussi émetteurs d’énergie. Non seulement le mot en lui-même mais l’intention donnée au mot prononcé. Il peut être de fréquence basse ou élevée.

64327_251408221614768_1163538971_nJe vous ai déjà expliqué dans un de mes articles « Tout est juste » que tout venait de l’inconscient, des mots, des pensées, qui se transmettaient via le mental (ou formation réticulée) en paroles puis en action.

Pour preuve, si je vous dis :
– « ne pensez surtout pas à votre dernière mauvaise expérience afin d’aller mieux », vous allez immanquablement y penser, car votre inconscient a reçu la projection vibratoire de l’émotion que vous avez ressentie lors de cette expérience passée, même si je suis en train de vous dire de ne pas y penser.
Si j’avais voulu vous faire souffrance, je ne m’y serais pas mieux pris, et pourtant à la base mon intention n’était pas de vous blesser, puisque je vous disais de ne plus y penser.

L’état vibratoire va être moins violent que si je vous l’avais dit méchamment mais quand même, les ondes énergétiques ont provoqué un impact négatif sur vous, vous faisant repenser à des choses désagréables.

C’est pourquoi il est très important de prendre conscience du pouvoir de nos mots et de bien exprimer ses pensées.
Mais en premier lieu, bien évidemment, être conscient de nos pensées, qu’elles soient porteuses d’énergie positive car elles vont s’exprimer à travers notre parole et déclencheront ensuite des actions.

D’abord toujours être positif, les ne-pas, ne-plus, sont conscientisés sur le même niveau que le reste, l’important c’est le point fort qui suit cette négation qui impulse.
Explication :
si je dis : »je ne veux plus être nul », »je ne veux pas souffrir »
le conscient n’entend pas forcément le ne-pas, ne-plus, mais la force vibratoire du mot nul ou du verbe souffrir.
Ainsi il vaut mieux se dire : »dorénavant je suis fort », « à partir de maintenant j’apprécie la vie dans la joie ».

Tout est énergie, votre nom, votre prénom, les mots que vous employez envers vous-mêmes et envers les autres, ne l’oubliez pas!

kaph10

Ainsi le premier alphabet sacré sur terre qui a été retranscrit dans la Kabbale, explique cette puissance, tout y figure. Chaque lettre a une résonnance et un potentiel incroyable.
Chaque lettre est aussi associée à un chiffre, ce qui a déclenché des sciences comme la numérologie et la recherche du nombre d’or, car tout est lié. Tout a une résonnance énergétique.

Je vous ai déjà parlé de Jacqueline Bousquet dans un de mes articles, elle avait elle-même, étudié de très près la Kabbale et vous pourrez trouver les explications dans cette vidéo :

 

N’est-ce pas étonnant de retrouver l’explication de notre pouvoir originel donné dans le verbe et sa résonnance mathématique???

Certaines personnes ont bien compris la puissance des mots et l’utilisent à bon ou mauvais escient, ainsi, soyez attentifs, protégez-vous, auréolez-vous d’ondes positives, pensez et parlez positifs car la vibration haute de vos pensées et de vos propos vous donneront une belle puissance qui contrecarrera la négativité que l’on essaiera de vous projeter.

N’oubliez jamais que vous êtes Maître de votre vie, que c’est de vous que toute énergie se propulse sur l’extérieur, que tout ce que vous pensez ou faites est projeté depuis votre centre.
Si l’on vous envoie des ondes négatives, des mots désagréables, c’est facile, il vous suffit juste d’un peu de contrôle, au lieu de vous énerver, retournez la situation en prononçant des mots positifs envers la personne, elle s’en trouvera désarmée et vous sortirez de cette situation non seulement sans être rabaissé mais encore plus rayonnant.

Faites des essais au quotidien, essayez de modifier vos pensées, vos paroles, soyez vigilants, tout d’abord quelques fois, puis de plus en plus souvent, jusqu’à ce que cela devienne une habitude et revenez nous dire ce que vous avez trouvé de changer autour de vous et surtout en vous !

Print Friendly, PDF & Email

Comments

comments

13 réflexions au sujet de « Le pouvoir des mots ou la vibration du verbe. »

  1. Bonsoir Lysiane

    merci pour cet article sur le pouvoir de la parole :grin: .
    Nous sommes si souvent dans le quotidien à « balancer » des mots sans se soucier des effets dévastateurs qu’ils peuvent avoir. :sad:

    D’abord l’idée, qui se meut en pensée puis va prendre force et vie par la verbalisation. Déjà dans les Écritures , est mentionné la puissance du Verbe.

    Ton article complète très bien celui que j’ai publié sur le premier accord Toltèque  » que ta parole soit impeccable ». Je vais le modifier dès ce soir pour ajouter un lien vers le tien

    a très bientôt
    Phil
    Phil Articles récents…Découvrez plus fort que la 4G , venez voir les AborigènesMy Profile

    • Merci Phil pour cette intervention et le lien sur ton article. :grin:

      Les 4 accords toltèques me sont, de longue date, connus.
      En fait, plus nous avançons sur notre route et plus nous nous apercevons que tout se recoupe, tout concorde, tout est en corrélation.
      La sagesse et la connaissance peuvent être abordées ou exprimées de différentes façons mais le résultat reste le même : les chemins sont très différents mais ils mènent tous au même but :)

      A bientôt sur nos blogs respectifs
      P.S : je viens de rajouter le lien sur ton commentaire, pour accéder à ton podcast sur les 4 accords toltèques, car c’est très sympa d’entendre le doux son de ta voix :razz:

  2. Bonjour Lysiane, dis-donc j’ai oublié de venir depuis pas mal de temps! Woaw, comment luv et un nouveau captcha qui n’écorche pas les yeux :shock: , yesss!
    Merci pour cet article et ce partage.
    Je comprends mieux l’intérêt de dire des phrases sans faire y figurer de négation. C’est ce qu’on apprend aussi en kinésiologie.
    Ce que dit Jacqueline Bousquet sur la guérison est très intéressant et proche de ma démarche.
    Pourquoi dit-elle cette phrase qui ferait très bien sur mon blog: « chaque fois que vous guérissez quelque chose en vous, vous le guérissez dans le monde ? ». Tu me rends ta copie pour 19h ! :lol:
    Daniel
    Daniel@La vie en Je Articles récents…Guérir du cancer…Parce que je le veux bien !My Profile

    • Ah! Ah! Et bien inscris toi sur ma liste de diffusion et tu seras plus au fait :)
      Voila comment récupérer un fan mine de rien …

      En ce qui concerne Jacqueline Bousquet, voici ma réponse :
      cette femme en tant que scientifique et qu’âme élevée a su démontrer que le monde n’était qu’unicité, ce qui touche une personne touche forcément l’ensemble de la population puisque nous sommes UN. :shock:

      Ce n’est pas moi avec mes expériences, même si non scientifique pour le prouver, qui vais croire le contraire d’ailleurs.

      C’est ce qui m’a plu chez cette femme.
      Elle a su mettre les formules mathématiques et décrypter la Kabbale, avec tout ce que cet alphabet nous dévoile sur notre créativité, sur des perceptions difficilement exprimables, exploitables voire compréhensibles; sur des expériences qui auraient été impossibles à partager sans cette dimension physique concrète s’inscrivant parfaitement dans notre densité corporelle bien que diffuse dans l’unicité de nos corps vibratoires.

      Donc si une personne souffre, le monde entier est en souffrance, si une personne guérit, le monde entier est en guérison, si une personne s’éveille, le monde entier peut atteindre l’illumination…. C’est ce que nous appelons aussi l’effet papillon, les ondes vibratoires qui s’accordent à l’unisson, qui frissonnent par les mêmes sensations, les mêmes émotions. :grin:

      J’espère que j’ai bien répondu à la question même s’il est passé 19h00.

  3. Ok! 18/20! désolé déformation professionnelle.
    En fait, je croyais ne pas connaître la physique quantique et je la connais. J’en avais déjà eu un aperçu dans le principe LOL²A de René Egli.
    D’ailleurs, il parle d’une expérience où une plante, sur laquelle on a placé des capteurs, réagit à des crevettes jetées dans de l’eau bouillante. Donc les crevettes et la plante, et nous sommes tous reliés. CQFD. Si la crevette souffre, la plante souffre, et nous aussi! Mais alors on ne peut plus rien manger sans souffrance alors (même si on mange que de la salade)?!

  4. Bonjour Lysiane,

    Et quand tu écris « N’oubliez jamais que vous êtes Maître… », je reprends « Et pensez toujours que… » …

    C’est un renversement du cerveau rien que de remplacer toutes nos formulations négatives n’est-ce pas?

    C’est audacieux d’aborder le sujet par l’angle de la vibration, et quel exercice proposerais-tu pour bien prendre conscience, percevoir dans son corps, cette notion de vibration du mot?

    Car nous parlons tellement, sans ressentir même l’effet des mots…

    J’observe chez les enfants que des mots blessants sont employés à tort et à travers sans qu’il n’y ait jamais conscience de ce que cela produit…

    Et ça me donne une idée…un atelier avec les enfants sur le pouvoir des mots…reprendre leurs expressions, et leur faire sentir à 2, après un temps de relaxation, ce que produit un mot dur, un mot doux, un mot agressif, un mot d’amour…sentir ce que cela fait dans le corps…

    Parce qu’une fois qu’on a pleinement senti, la fois d’après on y repense…et même on agit autrement, non? ;-)

    A très bientôt

    Cathy

    • Bonjour Cathy,

      je retrouve ta justesse et ta pertinence, merci car c’est toujours un réel plaisir de te lire.
      En fait, en ce qui concerne les vibrations que les mots procurent c’est un exercice qu’il faut répéter avant de pouvoir bien l’appréhender.

      C’est ce même exercice que nous devons faire aussi à chaque choix de nos vies, il suffit juste d’écouter son corps parler.
      Oui le corps parle, il suffit d’être attentif à sa réaction lorsqu’un mot est prononcé ou qu’une décision est à prendre : est-ce qu’il y a des tensions qui s’installent? Si oui à quel niveau? Douleur à l’estomac? Ventre qui se contracte? Ou bien est-ce un bien-être, le coeur qui bat la chamade, le sourire qui vient sur les lèvres?

      Autant de signes distinctifs qui sont la résonnance de notre réception.

      Je ne vais pas plus m’apesantir sur ce sujet en cet endroit, je préfère en parler face aux personnes car ce sont des émotions, des sensations que l’on travaille en direct.

      Mais effectivement, tu as raison, il suffit de comprendre comment nous réagissons pour pouvoir ensuite reconnaître ce qui se passe quand cela se reproduit.
      Sauf que l’ayant travaillé, nous ne sommes plus à subir car plus du tout sur du terrain inconnu, mais ayant les cartes en main, nous pouvons jouer librement en plaçant les bonnes mises, il suffit de retourner la situation avec d’autres mots ou en prenant la bonne décision.

      En ce qui concerne les enfants il y a beaucoup trop de vocabulaire négatif mais de qui peuvent-ils le tenir? Ils ne l’ont pas eu dès la naissance à ce que je sache?
      Il suffit d’écouter le monde, les médias, les gens dans la rue et on comprend tout de suite d’où cela peut venir. Il y a une éducation entière à revoir, arrêter d’avoir des idées toutes faites, des « maximes vieillotes » qu’on nous rabache aux oreilles depuis la plus tendre enfance.
      Et si à la place nous redonnions confiance à nos enfants en arrêtant de leur mettre la pression pour qu’ils croient que dès qu’ils ont commis une erreur ou une mauvaise moyenne c’est mal ou nul, comme ils disent, et si on prenait le temps de leur expliquer que nous sommes tous différents et que nous pouvons réagir à notre façon sans que ce soit forcément négatif de sortir de l’ordinaire?

      Bref, ceci est un autre débat, j’en resterai là.

      A bientôt Cathy

  5. Il y a autre chose qui m’a interpellé dans cette vidéo. Jacqueline dit que c’est inutile de détruire les cellules (via chimio par ex), puisque c’est la programmation du cerveau qui est déficiente. Il faut le reprogrammer. A quoi fait-elle allusion? A la visualisation, à la communication avec ses cellules dont tu parles dans ton dernier article, et que je ne connais que trop bien? Ou à autre chose…??
    J’aime bien te donner des devoirs! :lol:

    • Oui je vois et j’espère avoir encore une bonne note.
      Ce qu’elle veut dire c’est effectivement que tout se passe dans la tête.
      Si les projections des pensées sont négatives, elles anéantiront de toute façon les cellules même en faisant de la chimio.
      Il y a aussi le fait que la plupart des gens pensent que la maladie ne vient pas d’eux, de leurs projections mais de l’extérieur (j’en parle dans mes commentaires sur ton dernier article, on se rejoint toujours décidément…) donc il faudrait pouvoir reprogrammer leur cerveau pour qu’ils comprennent que tout part de cet endroit.
      Bon… j’attends ma note maintenant Professeur Daniel :-D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

CommentLuv badge