De retour d’Italie : lecture d’aura et formes-pensées

PARTAGEZ

20150829_142317Me voici de retour d’Italie, de Calabre exactement, avec un plein d’énergies et de nouvelles ouvertures grâce aux soins esséniens.

Soins esséniens? Mais qu’est-ce donc? Je vous l’explique dans cet article.

Les esséniens faisaient parties du peuple juif qui vivaient au temps du Christ et qui pratiquaient une thérapie subtile. Ils rentraient en contact avec l’essence de la personne, sa partie infinie afin qu’elle puisse se reconnecter à sa lumière, à son énergie vitale

Le but étant de faire circuler cette lumière en fluidité à travers les nadis (petites veines énergétiques qui traversent le corps, on les appelle aussi « méridiens ») qui vont pouvoir nourrir les centres énergétiques que l’on appelle « chakras ».

Pour cela, ils pratiquaient la lecture de l’aura pour comprendre à quel endroit l’harmonie avait était touchée provoquant ainsi un sentiment d’incomplétude et déclenchant la maladie.
Car il faut savoir que lorsqu’un événement et/ou une expérience nous a touché profondément dans notre enfance (avant  l’ âge de 7 ans),  nous en gardons émotionnellement des traces qui vont s’inscrire sous des formes pensées dans nos corps éthériques.
Ces formes-pensées ont gardé toutes les informations de l’instant : le bruit, les odeurs, les personnes, les couleurs, le temps, les émotions, etc.. etc.. TOUT ce qui était présent au moment où l’expérience a eu lieu.

Telle une bulle qui nous suit partout, ces formes-pensées sont toujours présentes tant qu’on ne les a pas rencontrées.
Chaque sensation qui est plus ou moins conforme à cette mémoire enregistrée, nous ramène au traumatisme, il suffit d’un geste, d’un son, d’une image ressemblant à ce que nous avons vécu et dont nous ne nous rappelons même plus l’expérience en elle-même.

Ce traumatisme qui perdure finit par s’ancrer dans le corps physique qui 20150829_141749déclenche une maladie (le mal a dit) dans le centre énergétique correspondant à la souffrance.
Chaque chakra est relié à des organes, des parties du corps, des émotions, des couleurs, etc…
Selon le traumatisme vécu, il va donc finir par se placer dans le corps via le centre énergétique (chakra) qui lui correspond.

C’est une grande chance !!!!

Oui je dis bien que la maladie est une chance. Elle nous indique qu’il y a quelque chose qui ne va pas, qu’un circuit est bloqué et n’a plus sa fluidité.
C’est merveilleux car nous allons enfin nous écouter, prendre le temps de regarder ce qui se passe et pourquoi le corps a été touché.

C’est pourquoi il est important d’écouter son corps, d’être attentif à tout ce qui se passe à l’intérieur.
Une fois que l’attention a été placée sur la partie dysfonctionnelle, il est possible de prendre en charge la maladie. Selon l’état, le degré et les symptômes, nous allons pouvoir prendre toutes les solutions qui s’imposent et qui nous correspondent.
J’entends par là que nous pouvons faire appel aux soins sous toutes leurs formes : allopathie, thérapies alternatives, créativité, sport, etc…
Le plus important étant de comprendre pourquoi cette maladie s’est déclarée, quel est son message, afin qu’elle ne puisse pas revenir.

Pour cela l’énergétique est une approche très intéressante. Même si le thérapeute ne visualise pas l’aura, il peut ressentir, via ses mains, ses visualisations intérieures, ses ressentis ou tout autre outil en sa possession, là où la personne a à travailler pour pouvoir être recentrée et revenir à la fluidité de sa lumière de vie interne.

Ainsi cette formation m’a donné une perception encore plus large de notre dimension via la compréhension de tous nos corps, dans l’ordre qui va du plus proche de nous au plus vaste :

  • corps physique
    corps éthérique
    corps astral
    corps mental
    corps causal

Dans cette énergie qui nous maintient en vie, il y a différentes informations par lesquelles en tant que thérapeutes, nous pouvons accéder au rétablissement harmonieux du patient.
Ces informations nous pouvons les contacter par nos sens via :

  • la visualisation
  • l’ harmonisation par le son
  • les huiles essentielles
  • la respiration
  • le toucher

Ce fut donc un été et des « congés » qui furent très instructifs pour moi et qui vont me permettre d’aller encore plus loin dans mes séances avec vous.

Je vous rappelle que le cabinet est ouvert depuis samedi dernier et que vous pouvez prendre rendez-vous en cliquant ICI.

Je vous souhaite une belle rentrée pleine de joie et d’amour.

Lysiane

Print Friendly, PDF & Email

Comments

comments

2 réflexions au sujet de « De retour d’Italie : lecture d’aura et formes-pensées »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

CommentLuv badge