L’enfant intérieur

PARTAGEZ

guerir-son-enfant-interieur.jpg_w256_h278_m1_d5Nous avons tous en nous notre enfant intérieur, bien vivant depuis notre naissance.
Cet enfant est venu au monde avec toutes les mémoires de ces ancêtres, de la société, de l’humanité.

Afin de pouvoir vivre pleinement son incarnation sur cette terre, il a à se faire ses propres expériences, car tout ce que nous mémorisons sans en faire l’expérience n’est que croyances.

C’est parce que nous l’expérimentons que cela devient NOTRE réalité.
Entre 0 et 7 ans,

je dis bien 0 et non pas de la naissance, car avant la naissance il se passe déjà beaucoup de choses dans les mémoires de cet enfant par le biais de la mère qui le porte.
Car le bébé n’a aucune personnalité, il est fusionnel avec sa mère, avec ses parents et ce n’est qu’à 7 ans, ce que nous appelons l’âge de raison en occident, qu’il commence à se faire sa propre identité.

C’est donc en pleine fusion avec la mère que les cellules de l’enfant vont enregistrer certaines mémoires. C’est ainsi que, si la maman pendant sa grossesse perd son père, l’enfant va ressentir qu’il est en train de perdre son père, et c’est ainsi que ces enfants sont terriblement attachés à leur père une fois arrivé au monde car ils ont toujours peur de le perdre.
Autre phénomène :  un enfant qui n’est pas désiré et dont la maman fait un rejet tout en le gardant, et qu’elle le reproche souvent soit à elle-même soit au papa, cet enfant ressent le rejet, l’abandon s’il est question de cela pour se libérer de cet intrus.

Donc notre expérience commence bien avant la naissance…

De la naissance à 7 ans, nous ne faisons qu’expérimenter, puisque le béb, à part ses ressentis, ne connait rien de la vie terrestre, il découvre tout ce qui est, physiquement, mais aussi se fait son monde intérieur par rapport à ce que ses parents expriment à l’extérieur, car, rappelons-le, il n’a aucune idée de ce qu’est la personnalité, il ne fait que répondre aux stimulis pour pouvoir comprendre qui il est et surtout, puisqu’il n’est qu’innocence et amour, pour distribuer cet amour pour lequel il attend forcément un retour car pour lui tout est régit uniquement par ce sentiment.

Donc s’il fait une expérience où il va donner de l’amour, il va l’exprimer en toute innocence à son parent, qui lui, avec ses croyances, ses expériences et ses souffrances va l’interpréter d’une façon qui n’est pas forcément innocente et surtout, bien plus complexe, d’où une réponse qui va venir blesser de plein fouet ce petit être .

C’est grâce, ou à cause de cela, selon le regard que chacun porte, que l’enfant expérimente sa vie, par les réponses de ses parents aux stimulis qu’il envoie et, de ce fait, va se forger des barrières, des croyances pour se protéger quand une situation n’a pas donner le résultat escompté.

Exemple :

un enfant qui, innocemment, voit une magnifique petite fleur d’une couleur éblouissante qui représente le soleil, c’est la joie pour lui et pour nous : cette fleur s’appelle simplement fleur de pissenlit.
Il va vouloir l’offrir à la personne qui représente le plus l’amour au monde pour lui et qui est digne de recevoir ce présent, c’est-à-dire : sa mère.

Si celle-ci réceptionne cette sublime fleur en criant et grondant car le petit pour arriver à ses fins s’est complètement crotté ses beaux habits neufs avant d’aller au repas de famille, car il lui aura fallu traverser tout un champ de boue pour accéder à ce merveilleux cadeau pour sa maman, ce petit ne va pas comprendre la réaction violente et pour lui ce sera comme une mort intérieure : je perds l’amour de maman, et si maman ne m’aime pas je meurs….

Aussi il va se protéger en adaptant une attitude qui fera plaisir à sa maman pour ne plus craindre de mourir en perdant l’amour de sa mère.

De cette expérience anodine, va découler toute une mémorisation qui va se loger dans une forme-pensée où tout est présent : le temps, la saison, les gens, les odeurs, les couleurs, les gestes, les paroles, et… au moment où l’évènement s’est déroulé.

Et ce schéma va se faire pour toutes les expériences vécues.
Plus tard, à partir de 7 ans et jusqu’à…… les expériences qui seront vécues ne seront que des répétitions de nos expériences infantiles sur une autre échelle, avec d’autres personnes, d’autres contextes.
C’est ainsi qu’il arrive que nous soyons dans un environnement plutôt propice au bonheur et que, tout à coup, sans vraiment comprendre pourquoi, nous nous sentons triste, ou mal à l’aise; c’est que tout simplement, il y a eu un mot qui a été dit, un geste, une attitude, une odeur qui a fait que nous nous sommes retrouvés dans nos mémoires d’enfance avec un signe qui nous lance : ATTENTION….DANGER!!!

Et nous revoilà reparti dans notre schéma de protection en activant notre sécurité sans comprendre ni savoir pourquoi si nous n’avons pas travaillé sur nous et sur nos formes-pensées qu’à collectionné notre enfant intérieur.

Ce que cela peut donner en tant qu’adulte :

– des schémas répétitifs

– de l’auto-sabotage

– des peurs incontrôlables

– la rencontre du même type de personnes dans nos vies qui ne nous conviennent pas

– etc.. etc..

mots maux

Il est important de se poser la question sur ce genre de manifestation.
Qu’est-ce qui fait que certains schémas tournent en boucle?
Pourquoi je rencontre toujours les mêmes histoires amoureuses désastreuses?

Etc..

Cet enfant intérieur blessé, avec toutes les croyances qu’il a collé sur ses expériences, toutes les barrières de protection dont il s’est entouré, toute cette sur-adaptation qu’il a mis en place pour se faire aimer et qui donne l’image de qui il n’est pas vraiment… tout cela nous pouvons le travailler, aller à la rencontre de nos souffrances, de nos blocages, de nos croyances enfermantes.

Si nous n’allons pas creuser à la base, le schéma va continuer indéfiniment.

C’est ce que je vous propose lors de mes séances individuelles.
Nous partons à la rencontre de cet enfant intérieur de là où vous en êtes pour détricoter et remonter à la source afin de pouvoir nettoyer tout l’empilement de protections et retrouver le coeur profond et pur de l’être que vous êtes.

Je vous aide par la parole, par des exercices, par des outils différents qui passent par le corps, l’âme et l’esprit.

Si vous souhaitez vous libérer et travailler en profondeur afin de vous libérer et redevenir qui vous êtes vraiment vous pouvez prendre rendez-vous en cliquant ici.

Je reçois en fin de semaine : vendredi après midi, samedi matin et si vous habitez dans ma région je peux venir chez vous le soir en semaine.
Des séances peuvent se faire par skype et/ou par téléphone aussi.

La seule personne qui vous apportera le bonheur c’est vous même, alors aimez-vous assez pour vous retrouver.
Je serai celle qui vous accompagnera sur ce beau chemin de vos retrouvailles :heart:

LLGLysiane

Print Friendly, PDF & Email

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

CommentLuv badge