Osons et mettons nos rêves à exécution!

PARTAGEZ

EléphantBonjour à tous.
De retour ce matin de Thaïlande, je ne pouvais pas attendre pour vous témoigner de mon expérience.
A maintes reprises dans mes articles depuis le début de ce blog, je vous parle :
– du lâcher prise, vous partageant d’ailleurs des textes et des vidéos sur le sujet
– de voir les signes et les synchronicités
– de stopper jugements et interprétations qui ne sont créés que par nos peurs
Voilà, j’ai bravé mes peurs : de l’inconnu, de partir seule à l’autre bout du monde sans rien d’organisé, de vivre au milieu de la jungle avec des bestioles qui sont cataloguées « effrayantes » et tout s’est mis en place et des signes j’en ai eu à n’en plus finir car j’étais ouverte à la vie sans mettre d’étiquette, juste en ayant confiance…
Je vous raconte mon vécu pour que vous puissiez vous aussi croire en vous.

Tout commence un matin au réveil.
Une idée folle me vient : « et si je partais en Thaïlande? »

Je ne sais pas d’où c’est venu, pourquoi ce pays, si cela pouvait se faire, tout ce que je savais c’est que cette idée était venue aussi clairement que si je m’étais dit, il est l’heure d’aller au travail… c’était de même évidence.

Une fois l’idée germée je me suis mise à en parler autour de moi, au lieu de me dire « tu es folle, tu vas partir seule, c’est dangereux, etc.. etc.. », je n’obtenais qu’approbation et sollicitation à partir vivre cette belle aventure.
Ensuite les dates se sont imposées d’elles-mêmes, je n’ai pas réfléchi, je voulais éviter les congés scolaires parisiens et mon patron a de suite confirmé.

C’était vraiment plus qu’une évidence cette fois-ci, je commençais à voir une volonté de la vie de me voir partir pour vivre très certainement des expériences nécessaires et fondamentales pour mon évolution.

Le voyage en lui même est très accessible financièrement à cette période de l’année, des vols de compagnies régulières étrangères avec escales proposent des tarifs plus qu’intéressants, donc pas de blocage non plus sur ce sujet.
Ensuite, sur place on dort dans des chambres correctes pour une dizaine d’euros et on mange entre 2 et 3 € le repas…

C’est donc avec mon sac sur le dos, mon guide du routard sous le bras et mon billet d’avion dans la poche que je suis partie.
Jamais je n’aurais pensé pouvoir faire cela : femme seule, sans savoir ce qui m’attendais, sans connaître le pays, la langue…. mais tout au fond de moi, il y avait un appel, quand je pensais à ce voyage en me centrant sur cet endroit paisible que nous avons tous, il n’y avait que paix et joie, donc forcément, cela ne pouvait que bien se passer.

Une fois sur place tout s’est enchaîné, je n’ai même pas eu le temps de penser à quoi que ce soit.
Un hôtel pas cher à Bangkok juste à côté des temples somptueux que j’ai pu visiter et c’était parti.

A peine arrivée j’ai compris pourquoi ma présence ici et maintenant dans ce pays.

Au premier temple visité une énergie que je nommerais de divine m’a envahie.Bouddha
Il y a tant de lumière, de chaleur, de douceur et d’amour dans ces temples face aux énormes statues des différents Bouddha…. Une bouffée de compassion et et d’amour inconditionnel a pris toute sa place dans mon coeur, et comme toujours chez moi, cela s’est traduit par des larmes… l’amour me fait toujours pleurer.

Comme j’aime à le dire, c’est à travers l’eau de mes larmes que je m’enracine, que je m’ancre à la vie dans l’énergie fertile de l’amour.

J’ai fait de belles rencontres à chaque coin de temple ou de rue.

Que ce soit ce Thaïlandais d’une quarantaine d’année qui parlait parfaitement le français et qui s’est trouvé en même temps que moi dans le temple du « bienheureux Bouddha » m’expliquant la philosophie bouddhiste et la ferveur des thaïlandais. Il était professeur de français à l’université de Bangkok et est donc venu en France pour parfaire la langue.

Cet autre homme étonné de me voir dans un temple où aucun touriste ne va, seulement les pratiquants locaux, et qui m’a demandé de m’asseoir auprès de lui pour pouvoir discuter philosophie et religion, cette fois-ci en anglais.

Chauffeur Tuk TukCe chauffeur de Tuk-tuk qui m’a emmenée partout pour un prix dérisoire et qui m’attendait à chaque fois pour que je puisse faire mes visites tranquillement.

Bref, que de belles rencontres.

Plus j’avançais, plus j’avais envie de savoir ou connaître quelque chose, plus on mettait sur mon chemin la bonne personne.

Dragon chinois
Comme ce dragon chinois qui est sorti de nulle part et est arrivé sur moi dans la rue pour me souhaiter une belle année de prospérité et d’amour.
Où comme ces moines qui se sont mis à psalmodier des mantras dans un temple trouvé au hasard d’une rue.

Cliquer ici pour voir la vidéo des moines.

Quand je vous dis que nous sommes des créateurs lorsque nous nous faisons confiance, je vous en donne deux autres exemples :

– un soir, épuisée par ma marche de la journée dans la ville avec une chaleurmassage écrasante, je me mets à penser à un bon bain de pied, quand je me fais arrêter par une femme qui tient une boutique de massage pour les pieds et qui me dit qu’aujourd’hui elle fait un prix. A peine j’avais pensé à me chouchouter mes pieds que la manifestation de mon désir prenait forme
– à Chiang Maï, la 3ème ville que j’ai visité, j’avais réservé ma dernière nuit d’hôtel avant mon retour sur internet pour plus de sécurité, il me fallait donc imprimer le bon de réservation et donc trouver un cyber café ou autre afin de pouvoir le faire. A peine je pense à cela que je me perds, comme je l’ai si souvent fait, dans une petite rue de la ville où je tombe pile sur une boutique d’impression et de copie…. Génial !

Demandez et vous serez exaucé !

TrekEn fait, tout mon voyage s’est fait ainsi.
Je pars en trek dans la jungle 3 jours et deux nuits dans des villages de montagne avec un groupe de 8 jeunes et un guide local, dans les jeunes il y a une américaine qui fait du yoga et avec qui j’ai pu pratiquer, un canadien qui habite à côté de chez mon frère à Québec, un français osthéopathe qui habite à côté de Vannes en Bretagne dans la ville où je vais régulièrement, un danois qui me dit que son père, qui a à peu près mon âge, est comme moi, il s’est réfugié dans la spiritualité et le développement personnel, se mettant à la méditation, au végétarisme bio et arrêtant tout alcool, bref.. que des synchronicités.

Il y a eu de merveilleux partages durant ces  jours.

Et puis il y a eu la jolie ville d’Ayutthaya (ancienne capitale de la Thaïlande) où je L'abre du chakra du coeurme suis couchée sur un banc sous un arbre magnifique d’un parc somptueux d’un ancien temple et où ma colonne s’est mise à craquer juste à l’endroit du chakra du coeur, me baignant d’un coup dans une gratitude envers toute chose et ouvrant mon coeur dans ma poitrine comme un magnifique lotus empli d’amour….

Il y a eu ces femmes à Ayutthaya qui m’ont promenée sur les canaux dans leur bateau, qui m’ont accueillie dans la guest house où je résidais, qui m’ont déplacée en tuk-tuk.

Bangkok la masculine et Ayutthaya la féminine avec la ville encerclée par le canal comme un bébé dans le ventre de sa mère, avec ses jardins splendides et fertiles.

Enfin Chiang Maï où j’ai pu prendre des cours de cuisine Thaï avec des gens fabuleux de toutes nationalités, où j’ai fait mon trek et pu être en compagnie des animaux comme les éléphants si doux et apaisant, où encore j’ai pu me promener dans la ville à la fois si douce et si énergétique avec ses centaines de temples tous plus beaux les uns que les autres.

Je voulais vous donner mon témoignage, non pas pour vous raconter ma vie, mais pour vous dire que si vous avez des idées qui vous traversent l’esprit et des rêves que vous souhaitez réaliser, il vous suffit juste de vous en donner les moyens.
Et vous en donner les moyens c’est quoi?
C’est être à l’écoute de ce qui se met en place autour et en vous sans y interférer le mental avec ses barrières et ses jugements.
En lâchant prise sur ses peurs et en faisant une entière confiance en la vie.
Et vous verrez que tout deviendra possible.

Notre conscience sait ce qu’elle a à vivre sur cette terre, ne faisons pas de notreBouddha arbre mental notre Maître, il n’est constitué que d’ expériences passées qui alimentent nos peurs, pour nous protéger certes, mais aussi qui nous bloquent.

Si nous devons penser c’est avec notre coeur que nous avons toutes les chances de ne pas nous tromper car il n’agit que dans l’amour.
Ecoutons notre coeur qui est le siège de notre conscience puis utilisons notre mental pour mettre en application, car le mental est un outil, rien de plus.

Je vous souhaite de belles expériences, un grand lâcher-prise et beaucoup, beaucoup d’amour, d’abord envers vous car c’est bien de cela dont il s’agit, quand on s’aime on a toute confiance en nous-mêmes ensuite seulement nous pouvons comprendre et aimer les autres.

A très bientôt.
Lysiane

Visage Bouddha

Print Friendly

Comments

comments

2 réflexions au sujet de « Osons et mettons nos rêves à exécution! »

  1. Bonsoir Lysiane,
    Vous avez fait un très beau voyage, riche en spiritualité. Merci pour votre partage.
    Cela fait un bien immense de pouvoir lâcher prise au quotidien et s’ouvrir à ce qui se présente, sans se poser de questions. Pour toutes les personnes qui ne peuvent pas partir, il est possible aussi de s’ouvrir là, où nous habitons. Avoir un regard tout neuf sur ce qui nous entoure : un paysage, une montagne, un ciel bleu, un nuage blanc, un soleil rayonnant, un chant d’oiseau… Souvent, ce regard neuf m’émeut au plus profond de mon être et me remplit d’une joie profonde. La nature autour de nous est si belle, nous ne pensons pas souvent à la remercier pour tant de splendeur. Que nous sachions avoir ce regard neuf qui apportera en chacun de nous, de la joie, de la paix. Je vous souhaite de passer une très bonne soirée.
    Danielle

    • Merci Danielle pour ce retour.
      Oui bien sur, au quotidien TOUT est cadeau.
      Dans nos vies occidentales nous avons tendance a tout prendre pour acquis, or, le fait de pouvoir respirer cet air qui nous est donné, d’avoir un toit, des amis, de pouvoir regarder le ciel, le soleil, de profiter aussi de la pluie, etc… ce ne sont que cadeau et abondance.
      La plupart des gens ne voient plus que le manque au lieu d’apprécier tous ces présents du quotidien qu’ils possèdent sans même s’en rendre compte.
      Chaque matin quand je me réveille, je bénis ma journée rien que pour le fait d’être encore en vie et de pouvoir accueillir tous ces beaux cadeaux.
      Alors oui, dans le quotidien il y a tous les petits bonheurs à apprécier, et si j’ai voulu partager ce voyage c’est aussi pour montrer qu’il y a des rêves que l’on peut aussi mettre en application, il n’y a pas de limite.
      La vie est belle quand on la vit en pleine conscience.
      Dans la joie d’être,
      Lysiane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

CommentLuv badge