Réflexions : flammes jumelles ou femme querelle !

PARTAGEZ

 

Nouvelle réflexion sur un grand sujet : le couple !

Ouch!
Ca va faire mal… divorcée deux fois… des histoires entre, qui ont bel et bien avortées !

Et si au contraire toutes ces expériences furent nécessaires pour m’ouvrir les yeux et enfin comprendre ce qu’est le vrai couple :)

Il faut dire que nous ne partons pas gagnants à la base. Depuis enfants nous entendons tellement de choses sur le couple.

Pour ma part j’ai été élevée dans les :

–  » le mariage, c’est une loterie, on ne sait jamais si on va tomber sur le bon numéro »

–  » les hommes tous les mêmes, de toute façon tu finis toujours cocue ou boniche, il n’y en a pas un pour relever l’autre »

–  » tous des menteurs, des tricheurs, des lâches qui ne pensent qu’à prendre leur plaisir »

–  » si tu veux garder un homme tu dois le tenir par le sexe et par la nourriture »

–  » c’est la femme qui fait l’homme, tu lui donnes les bonnes bases dès le départ, il changera pour toi »

– etc.. etc..

Alors?…
 Ca vous dit quelque chose mesdames?
Mais comment voulez-vous que ça fonctionne après ça?

 1- AVANT

Et même si longtemps je me suis dit que je ne pensais pas du tout comme ça, l’inconscient a bien enregistré lui, car c’est ta mère, c’est ta grand-mère, c’est ta tante, ce sont les médias, les discussions de comptoirs, bref, le monde entier qui nous rabâchent dans les oreilles le même son de cloche, il faudrait être sourde et stupide pour ne pas enregistrer au plus profond de nos méninges encore jeunes et prêtes à s’imprégner de toute expérience de vie, toutes ces inepties qui perdurent depuis la nuit des temps.

Tous ces schémas, toutes ces croyances qui ne sont pas nôtres à la base mais que nous accumulons dans nos cellules de génération en génération :-(

Bon, et puis il y a aussi les contes pour enfant…aaaaaaahhhhh… les contes pour enfants !!!!!!

L’histoire du prince charmant qui vient sauver la princesse, sans peur et sans reproche, celui qui la maria et lui fit une multitude d’enfants…. c’est pas beau ça !!!!

447942425_small

 

Ceci dit, idem pour ces messieurs, pas facile d’endosser le rôle du prince charmant et non plus de s’entendre dire que s’il pleure ce n’est pas un homme, que s’il voit la mère il verra sa femme plus tard, que tout ce que femme veut, il se doit de le faire, etc… etc…

Mais qu’est-ce que ça veut dire?

AU-SECOURS !

Donc, c’est avec ce joli palmarès de phrases magnifiques que j’ai entamé ma vie familiale, avec en plus, en exemple, des parents qui s’entre-déchirés, des divorces à tire-larigot autour de moi et la ferme intention de ne pas être comme les autres.

NON messieurs dames, parce que moi je suis plus forte que tout le monde et je ne rentrerai jamais dans ces clichés …. BINGO !

Divorce !!!! Mais oui, mais oui….

Allez, sérieusement, quelle leçon en ai-je tiré?… eh bien oui, c’est le but de tirer des leçons de ses expériences.

Heureuse… heureuse d’avoir vécu tous ces moments intenses, d’avoir enfanté, d’avoir partagé les joies, les peines, les galères, les disputes, car ça me donnait l’impression de vivre intensément mon histoire de couple.

Jusqu’au jour où je me suis dit, non, ça ne va pas, ce n’est pas ce que j’attendais de la relation, alors je divorce et ……… je me remarie trois ans plus tard avec une personne charmante, l’opposé du premier, donc, c’est sur cette fois-ci, je tiens le bon bout! :)
Je refais un enfant, on crée une famille recomposée et unie, et on recommence le partage des joies, des peines, des galères, des disputes et belote, rebelote et dix de der….

J’ai GAGNE !!!! Deuxième divorce.

Forcément ça pousse à la réflexion la deuxième fois, on se dit qu’en fait on n’a pas pris le même, mais finalement, même si ça a duré deux fois plus longtemps, le schéma s’est reproduit.

C’est quoi le problème?

A force de chercher le problème dans mes relations, j’ai fini par trouver …. MOI !

Fortes des clichés emmagasinés + il faut trouver le bonheur à tout prix dans son couple = on se crée des obligations.

523379_403719086357968_341811085_n

On fait toujours plus pour que ça marche, on bichonne monsieur, on se plie en quatre à tout faire, la maison, les enfants, la sensualité et j’en passe et des meilleurs et on est insatisfaite par ce qu’on trouve qu’en face il se laisse vivre, alors que nous faisons le travail de dix….

Mais enfin Lysiane, est-ce qu’on t’a demandé de le faire?
Tu attends le retour d’ascenseur d’une personne qui ne t’a pas demandé de l’appeler et tu trouves ça bizarre?

Voila, j’étais dans le schéma classique du couple moderne, où chacun attend de l’autre et où chacun juge l’autre en fonction de ses propres attentes et du sacro-saint « couple » où tout à coup il n’y a plus de personnalité mais une entité à part entière qui doit être unifiée en tout et pour tout.

2- APRES

N’allez surtout pas croire que je suis une désabusée de l’amour conjugale, bien au contraire, toutes ces épreuves m’ont donné une foi et une force incroyable sur la notion de couple et d’amour, mais plus du tout dans ce contexte cité plus haut, mais bien plus beau et plus grand.

Cela fait maintenant six ans que je suis seule et ce fut volontaire, j’avais besoin de ce retrait pour grandir et pour me retrouver.

419264_506845606017930_1203178175_nCar maintenant, je ne conçois pas une vie de couple sans que chacun ait fait ses propres épousailles intérieures, je m’explique :

– nous avons tous une part de féminité et de masculinité en nous, sauf que par notre éducation, nos croyances, notre mode de fonctionnement, nous développons plus notre part émotive et pensante de notre sexe de naissance. C’est un tort, car nous attendons forcément que l’autre vienne compléter pratiquement entièrement la partie de nous-mêmes que nous n’avons pas développée.

Quand vous êtes conscient de vos deux parts et que vous les développez et qu’en plus vous les unifiez, c’est ce que j’appelle vos épousailles intérieures, vous êtes complet, vous vous suffisez presque à vous-mêmes, vous ne dépendez plus de l’autre, et là les rapports changent forcément.

Car nous sommes des êtres incarnés et nous avons un corps, des sens, des émotions qui nous font nous rapprocher d’une personne qui répond à l’appel de notre âme et c’est là que ça devient intéressant, quand ce sont deux âmes qui se reconnaissent, et quand ces deux âmes ont atteint la maturité de leur unicité masculin-féminin, c’est une toute autre relation qui va naître.

C’est le compagnon de route, le bienveillant, le miroir qui renvoie votre propre image dans le but de vous faire grandir et réciproquement.
Voila ce que doit être le couple, dans cette quiétude et ce bonheur de partager les expériences, de se communiquer la vie, de s’élever mutuellement en pleine conscience, sans aucun jugement, dans l’acceptation des différences et de la puissance des liens qui se tissent au delà des corps et des pensées. Tout cela enveloppé dans un grand voile de tendresse et de douceur tissé par les liens de ces deux vies réunies.

Utopique me direz-vous?

Non, il suffit de changer notre regard envers l’autre, de ne plus le voir comme un éventuel rival (car dans un couple dit classique, qu’on le veuille ou non, c’est bien cet aspect qui se cache derrière nos craintes ou nos conflits).

 

374547_564870870200435_340118283_n

 

Maintenant que, pour ma part, j’ai enfin fait mes épousailles intérieures, je suis prête à vivre de nouveau cet état amoureux du vrai bonheur, du couple authentique.

 Alors, la rencontre se fera ou pas, je n’en sais rien, mais il me semble que lorsqu’une personne a compris les leçons, lorsqu’elle est prête à vivre certaines choses, celles-ci se placent d’elles-mêmes sur le chemin.

J’ai pris pour habitude de ne plus rien chercher, de laisser faire, de lâcher prise et de goûter le quotidien, chaque rencontre est une bénédiction, les gens se placent sur notre route pour une bonne raison, et c’est pourquoi j’ai gardé d’excellents rapports avec mes ex-compagnons, car ils m’ont tellement apporté, beaucoup plus qu’ils ne le pensent car c’est aussi grâce à eux que j’en suis arrivée à cette harmonie.

Et pour terminer ces réflexions purement personnelles voici un beau texte de Omraam Mikhaël Aïvanhov

« Rares sont les hommes et les femmes qui savent aimer. C’est pourquoi, même lorsqu’ils pensent avoir trouvé ce qu’ils appellent le grand amour, ils sont malheureux. Car l’amour ne consiste pas à concentrer toute son attention sur un homme ou une femme; en se limitant ainsi, on s’appauvrit. Pour aimer véritablement, vous devez être capable de faire entrer dans votre amour pour un être l’amour pour… l’univers entier, pour toutes les créatures, pour toute la création, des pierres jusqu’aux étoiles; c’est ainsi que vous déversez des trésors dans son âme. Dire à un homme ou une femme “Je n’aime que toi” n’est pas tellement avantageux pour lui; au contraire, c’est le plus sûr moyen de l’appauvrir. Car vous ne pouvez rien lui apporter avec votre amour, si votre cœur n’est pas déjà plein de l’amour que vous éprouvez pour d’autres créatures. » Omraam Mikhaël Aïvanhov | Pensée du 17 septembre 2006 – www.prosveta.fr

 

Gratitude à la vie et à l’amour ! :heart:

Si vous avez envie de partager sur le couple, votre couple, le couple de vos voisins, vous pouvez remplir la partie « commentaires » ci-dessous

 

Print Friendly, PDF & Email

Comments

comments

6 réflexions au sujet de « Réflexions : flammes jumelles ou femme querelle ! »

  1. Hello Lysiane!

    Il démarre en rodéo ton article, un vrai sketch, où beaucoup pourront se reconnaître oui!

    Par quel processus en es-tu arrivée aux épousailles intérieures?

    Je ressens profondément ce que dit Omraam Mikhaël Aïvanhov, l’amour appauvrit l’autre quand il n’est pas empli d’un amour pour toute la création.

    J’ai été bousculée par la lecture d’un livre l’été dernier où c’est un couple,chacun en contact avec ses guides, qui relate au fur et à mesure ses passages vers une pleine conscience, avec des moments très douloureux de l’égo qui se débat encore et encore…il leur a fallu beaucoup d’honnêteté à chacun pour toujours retrouver un lien d’amour pur, mais ils ont tenu et leurs âmes en ont été profondément nourries.

    Ce livre ils l’ont écrit pour montrer le chemin possible vers la lumière, ensemble,en couple. Il s’agit de « Transparence » de Reine-Claire et Gaal.

    Ceci dit, tu sembles vivre une belle histoire d’amour intérieure déjà…quoi de plus?

    Biiise! :-)
    Cathy de Poulettesurlenet Articles récents…Favoriser l’estime de soi chez les enfants : l’usage du compliment.My Profile

    • Merci Cathy pour la référence de ce livre qui a l’air magnifique, dès que l’on parle d’amour et de quête, je suis partante…

      En ce qui concerne mes épousailles intérieures, ce n’est pas compliqué, c’est encore une fois unir ses dualités… accepter sa part féminine (ce qui n’est pas forcément simple lorsque l’on est une femme élevée dans un milieu très masculin) et tout autant sa part masculine.

      Au niveau des faits, c’est ne plus se mettre de barrières en se disant qu’une femme ne peut faire ou agir comme ceci ou comme cela, ou encore se dire que ce travail est une affaire d’homme…

      C’est ainsi que je peux aussi bien passer de la couture à faire de l’enduit ou encore conduire une camionette en jupette et talons… (ce qui amuse beaucoup).

      Mais aussi au niveau tempérament.
      Certaines façons de pensées ou de voir les choses peuvent aussi bien être féminines que masculines, je n’y fais aucune différence, et j’entends souvent autour de moi mes collègues me dirent : c’est drôle tu penses comme un homme parfois…
      C’est que je m’adapte à la situation sans me poser de question sur cette dualité que j’ai entièrement intégrée.

      Cela ne me dérange pas non plus d’être entourée d’amis ou de collègues masculins qui tricotent ou qui sont sage-femme pour d’autres, ou encore d’hommes qui ont la larme à l’oeil très facilement, et tout ceci en ayant gardé leur grande part de masculinité.

      Arrêtons de nous mettre des barrières et de penser que nous ne sommes pas capables de répondre à nos besoins selon notre sexe.
      Quand je ne peux faire les choses, c’est non pas parce que je me dis que je suis une femme, mais uniquement parce que je ne suis pas experte en la matière et demande l’aide d’une personne compétente dans le domaine.

      Ainsi la relation à l’autre est plus saine, c’est un partage dans sa globalité, un don de soi, une acceptation tel qu’il est et non pas tel que nous voudrions qu’il soit, ou tel qu’il comble notre manque… c’est une âme s’unissant à une autre âme pour la reconnaissance de sa magnificence même et surtout dans ses différences.

      Et pour en arriver à cet amour sincère pour la personne telle qu’elle est, il est effectivement pour moi essentiel d’avoir compris ce qu’est l’amour de tout, l’amour inconditionnel de ce grand TOUT que nous formons, de cette unicité de la vie, c’est le plus beau des cadeaux que nous puissions faire à l’autre, le respecter et l’aimer dans son être entier parce que tout ce qui le touche, nous touchera forcément et inversement.

      Oui je vis une belle histoire d’amour intérieur, c’est vrai, mais nous sommes sur terre pour donner, pour transmettre, pour partager, et je suis une personne pleine de vie, donc……

      Belle fin de semaine à toi Cathy

  2. hello les filles

    super feuilleton qui me rappelle bcp de choses :-) car tu changes les féminins en masculin et nous nous reconnaissons aussi, nous les mecs ( :-D ).
    Après mariés , pas mariés …. les relations ne changent pas .

    J’ai connu le même parcours , avec au départ plus de mal à garder de relations tout court avec mes ex-compagnes , car je n’avais pas fait assez de chemin pour reconnaître mes blessures et ma pleine responsabilité .

    l’amour et l’unité commencent à venir plus souvent dans mon quotidien . Je crois que ce qui m’a aidé le plus est de prendre conscience que l’amour qui me remplit est celui que j’éprouve pour mes enfants. :heart: :heart:
    A partir de là, j’ai choisi d’être dans le même état avec les autres personnes. Et …. le changement arrive . Une fois de plus, dès que je cesse de vouloir changer les autres , et de changer le regard que j’ai sur les autres …. comme par hasard, ça va bcp mieux 8-)

    depuis quelques années maintenant, je vis seul avec une relation en pointillé , quand je sens une rencontre . Rien de continu cependant..

    bonne fin de semaine
    Phil
    Phil Articles récents…Lecture à l’ère d’internetMy Profile

    • Hello Phil de lumière :D

      nos chemins se ressemblent étrangement, comme je le dis si souvent, il n’y a vraiment pas de hasard, et nous devions certainement nous rencontrer quelque part, ce fut via nos blogs.

      En cela aussi j’adore la vie, car nous sommes acteurs bien plus que nous ne pouvons l’imaginer, parfois nous ne soupçonnons même pas que certains de nos actes émis pour des raisons bien précises, en fait nous emmènent vers d’autres chemins, qui seront ou non, encore plus lumineux ou parlant pour notre avenir, j’adore cette image de puzzle, où des morceaux dispersés s’assemblent petit à petit, pour en faire une magnifique image, et tout élément est important sinon l’image finale est incomplète :smile:

      Pour en revenir au sujet principal de ce commentaire, idem pour moi, l’amour pour mes enfants est un amour inconditionnel et mes conjoints ont ce même amour pour eux, aussi je me suis dit que dans la vie, tout est créé par et pour ce même amour, c’est notre façon de voir qui différe selon l’émotion dont nous chargeons notre regard.

      Il m’a fallu énormément d’années pour pouvoir le comprendre et enfin lâcher-prise, moi aussi jusqu’à il n’y a pas si longtemps j’ai eu des relations en pointillées qui ne me convenaient pas, car en face ce n’était pas la bonne personne, et pourquoi?
      Parce que mon regard n’était pas objectif, j’y mettais des émotions et des raisonnements alors qu’il faut juste se laisser aller, écouter son âme, elle, elle ne se trompe jamais même si parfois c’est très étonnant, cela ne répond pas du tout aux critères de notre mental qui nous bloque sur des détails dont l’âme n’a que faire, alors si on écoute notre mental on va dans le mur, les critères étaient là, mais ce n’était pas la bonne personne, j’avais cru la reconnaître, mais son âme avait une autre mission.

      Il faut prendre la vague quand elle vient, ne rien brusquer, ne rien vouloir changer, ne rien projeter… la vie sait pertinemment nous positionner au bon endroit, avec les bonnes personnes et au bon moment, d’ailleurs nous en sommes les premiers étonnés, car souvent ce n’est pas du tout dans les situations que nous aurions imaginées, c’est un cadeau qui arrive à l’instant le plus innatendu…il suffit juste de reconnaître les signes et de s’ouvrir à ce bonheur et je dirais même à cet appel, car l’âme a sa façon d’attirer en SOI l’apaisement, le contentement sans que l’on comprenne pourquoi, mais les ressentis sont là.

      Dans mon quotidien j’en fais tout autant avec mes collègues ou des inconnus que je croise, je n’émets aucun jugement, je les accueille comme une bénédiction car s’ils sont à cet instant présent sur ma route c’est qu’il y a une raison, c’est que j’en suis moi-même responsable, il y a derrière cela une intention divine qui m’est propre.
      Chaque seconde qui passe, avec chacun de ses éléments, est une expérience à vivre, un bienfait qui nous arrive. Quand nous pensons que c’est une épreuve, ce sont juste nos projections émotionnelles par rapport aux faits, eux, ils sont juste présents, à nous de ramener les choses à leur place… à changer notre regard pour que l’émerveillement de la découverte que nous avions enfant ressurgisse et nous fasse réaliser que chaque souffle est une joie, car quoi qu’il arrive, quelques pensées qui nous traversent, même si elles sont négatives, acceptons-les car c’est juste….. la VIE!
      Il faut apprendre à se décontracter, à être l’observateur et accueillir ce qui nous arrive.

      Tu es sur une belle route lumineuse Phil et je suis certaine qu’elle s’éclairera de plus en plus pour que tu puisses voir ton âme briller en toi un peu plus chaque jour et goûter à ce bonheur incommensurable de la vie et par déclinaison de l’amour. :heart:

      Nous sommes tous faits pour le bonheur, à nous de savoir le vivre.
      Je te souhaite une magnifique fin de semaine.
      A très bientôt dans l’amour de la vie le long de nos chemins d’initiations.
      Lysiane

  3. Hum ! Ça sent le mariage dans le coin !! Tu as raison Lysiane, si tu écoutes ton mental avec ses dualités, c’est sur que ça ne va pas aller loin… Il est trop grand, trop petit, trop moche, etc. N’oublie pas que l’amour à ses raisons que la raison ne connaît pas. ?:-)

    • Coucou Trice,

      moi je dirais que l’amour ne doit pas rentrer dans le raisonnable mais uniquement dans la profondeur du coeur, comme tout le reste d’ailleurs.
      C’est au plus profond de mon :heart: que je ressens toute chose à accomplir, à choyer, à partager, c’est lui qui me guide bien plus que mon cerveau, qui lui, est un bel outil qui permet de pouvoir passer à l’acte mais rien de plus, les décisions c’est dans le coeur qu’elles se décident vraiment.

      Non, il n’y a pas de mariage dans l’air, sinon le mariage de la vie et de l’amour de la vie en mon coeur.
      Je t’embrasse.
      Lysiane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

CommentLuv badge