Réflexions : Libérez-vous et amusez-vous !

PARTAGEZ

155775_510009032380527_1041742915_nCa fait longtemps que je n’ai pas utilisé ma chronique : « réflexions » qui parle de ma vie perso et de mes expériences, de mes ressentis et de mes actes.
Dernièrement j’ai fêté mon anniversaire et soudain une multitude de petits évènements m’ont décidé à vous partager mes  réflexions sur la vie.

A force de conscientiser, de spiritualiser, de rechercher, de se centrer, on finit par oublier non pas de vivre, car tout ceci fait partie de cette belle vie, mais de relâcher la pression.

Même si la plupart du temps je suis dans le lâcher-prise, dans un état plutôt zen, je me suis aperçue que même si j’ai gardé mon sourire et mon rire, je suis moins dans un état de douce folie comme j’ai pu l’être, à passer du temps juste pour m’amuser, juste pour rigoler…

Je reviens sur ces dernières semaines : un souci me préoccupait depuis très longtemps, depuis l’enfance à vrai dire.
J’ai bien travaillé dessus, surtout depuis ma prise de conscience de ces dernières années où j’ai compris, en tant qu’observateur, ce qu’il me fallait travailler pour me libérer de cette lourdeur latente.

Bref, même en lâchant prise, en travaillant dessus, en étant consciente de ce qu’il fallait faire, à un moment donné on ne peut plus faire les choses seul(e), il faut trouver quelqu’un pour nous aider et c’est ce que j’ai fait.

Le travail a donc été finalisé à l’aide d’une personne qui va faire l’objet d’un de mes prochains articles car ce n’est plus possible pour moi de faire autrement tellement cette personne peut apporter aux autres, il me faut partager cela avec vous.
Mais nous verrons cela ultérieurement, c’est la surprise.

Une fois la séance terminée avec elle, je me suis sentie d’une légèreté extraordinaire, le peu de poids qui restait à peser en moi a disparu.

Il s’en est suivi une semaine très amusante car c’était la semaine de mon anniversaire.

Prenons les choses dans l’ordre.

Tout d’abord en début de semaine dernière j’ai eu une séance d’une formation que je suis actuellement, sur  » développer ses intuitions ».
Comme par miracle, complètement libérée de mon dernier poids, j’ai donc encore plus lâcher prise et remarqué que mon intuition allait plus que crescendo.
Notre animatrice d’ailleurs n’a pu s’empêcher de me dire qu’elle me trouvait rayonnante par rapport aux derniers ateliers qui sont quand même très tardifs, après la journée de travail, et que je suivais d’habitude avec une énorme fatigue.
Cette fois-ci j’avais une pêche d’enfer comme on dit.

Et de rire, et d’avoir de l’humour, et de me sentir en osmose avec tous et le monde entier, et de ressentir ma clairvoyance et ma clairaudiance comme jamais… un régal !

Puis il y a eu mon anniversaire, avec des collègues qui m’avaient fait une multitudejoyeux-anniversaire-karinette de surprises, cadeaux, fleurs, repas amélioré dans nos bureaux, etc… partagés dans le rire et un grand laisser aller de la part de tous…. tiens ! Je suis contagieuse :)

Le soir retrouvaille avec ma fille pour coupe de champagne et ballet classique réservé de longue date.

Soirée douce et chaleureuse, discussions entre mère et fille de tout et de rien, un savant mélange de choses importantes et de futilités.
Une soirée comme je n’en avais plus passé depuis longtemps sortant de moins en moins au spectacle.

Puis vendredi soir un ami m’invite à dîner.
On se retrouve chez lui pour l’apéritif et puis nous dînons, j’adore aller chez lui car il cuisine comme un Dieu… et de fil en aiguille nous discutons, cette fois la conversation fut accès très spiritualité (car il chemine de plus en plus dans cette direction et sachant mon parcours il souhaitait débattre sur le sujet) jusqu’à 1h du matin, nous n’avons même pas vu l’heure passer, ce sont nos baîllements qui nous ont rattrappés.

Le lendemain je suis partie animer un atelier sur  » ressentir et comprendre nos énergies » très tranquillement, ce fut instant très convivial, où nous avons pu échanger autour d’expériences concrètes et d’un goûter bien sympathique, entre femmes, à nous raconter nos petites histoires du quotidien.

Le dimanche, c’est à dire hier, je suis partie faire une initiation au tarot, le jeu de carte, chez quelqu’un que je ne connaissais pas, par le biais d’OVS (On Va Sortir) pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un site internet où on propose des activités pour pouvoir les faire avec d’autres personnes que nous ne connaissons pas forcément, mais cela permet à la fois de découvrir certaines activités et par la même occasion de rencontrer des gens qui peuvent même devenir des amis.

Cela faisait tellement longtemps, presque 4 ans que je n’avais pas été sur ce site, va savoir pourquoi, non seulement j’y suis retournée mais je me suis inscrite à cette rencontre autour d’un jeu de carte et j’y ai rencontré des gens super sympathiques qui sont intéressés par l’ésotérisme, le magnétisme, qui tirent les cartes eux aussi (pas les mêmes tarots ;) ) et qui habitent ma ville, bref, rien n’est hasard.

Tout ceci avec rires, goûter apporté et partagé par chacun, et une folle envie de se retrouver pour une autre fois (ce qui se fait d’ailleurs dimanche prochain).

Voila, tout ceci me fait dire que depuis que j’ai travaillé la dernière petite chose qui me faisait violence, tout est redevenu léger, agréable, à la limite futile même si en y regardant de plus près il y a beaucoup de profondeur dans tous ces échanges.

Constat : j’avais oublié de m’amuser vraiment.

le rire

Et là je re-dis « merci Isabelle Padovani », car il y a 15 jours je suis allée à un stage d’Onseï Do de Kototama qu’elle donnait à Vincennes pour apprendre mes mots-âmes, le chant de la vie, et une petite phrase a été prononcée à un moment donné dans son discours.

« Si vous ne vous occupez pas de votre « enfant-moi » (c’est ainsi qu’elle appelle nos parts de « moi » mentaux ou notre égo avec ses multiples facettes) quand vous avez connu l’état d’éveil, vous deviendrez un éveillé triste au lieu d’être un éveillé relax, car les blessures de l’enfant-moi empêche d’être dans la détente. »

Et voila, tout était dit, je venais pour faire chanter mon âme et c’est mon mental qui a entendu sa part d’ombre.
Même si j’ai fait aussi chanter mon âme et du reste je continue au quotidien cette magnifique pratique que je ne peux que conseiller.

C’est ainsi que je suis vite aller travailler la part sombre qui restait en moi, même si elle ne m’empêchait pas d’être optimiste, heureuse, rieuse, il restait une zone ombragée qui revenait sans cesse et qui empêchait la détente totale, qui faisait que mon éveil était par instant triste.

Je ne peux que vous conseiller de repérer ce qui vous bloque, ce qui vous empêche d’être en paix et détendu.

Dans notre enfance nos vivons tous des traumatismes, car nous sommes innocents, nous vivons nos expériences sans aucune retenue car nous sommes vierges, nous ne voulons que vivre pleinement, sauf que les adultes en face ne l’entendent pas de la même façon et nous font violence dans leurs réponses sans s’en apercevoir la plupart du temps.

C’est ainsi que nous sommes meurtris, nous pensions faire bien, voire faire plaisir et en face de nous, nous avons une réprimande, une interdiction, etc…

Alors à ce moment là nous nous mettons des gardiens qui vont faire en sorte que dès que nous serons confrontés à une situation ayant de près ou de loin la même connotation, nous protégeront, nous défendront pour ne pas avoir souffrance, comme un grand geste d’amour.
Un gardien qui garde l’enfant blessé pour ne plus qu’il souffre.

Dans certaines situations, nous réagissons de la même manière :  nous nous bloquons, nous nous extrayons, nous n’arrivons plus à nous exprimer, car en fait nous nous protégeons et quand c’est récurrent et que c’est plus fort que nous, que nous nous mettons systématiquement dans ce même état, c’est qu’il y a un gardien qui protège notre enfant-moi blessé.

D’où l’importance de repérer ces situtations et de faire le travail nécessaire pour se libérer, pour pouvoir vivre pleinement dans la confiance et la joie et non plus dans l’auto-protection réductrice.

Je l’ai fait et me voici dans une joie encore plus profonde, dans une confiance totale1507597_479975928786106_56834855_n dans ce qui est, même dans un échange autour d’un jeu de carte, autour d’une coupe de champagne, autour d’une table de bureau ou juste à marcher dans la rue sans rien attendre d’autre que ce qui est, car tout est beau, léger et doit être ainsi !

Toute la semaine qui a suivi cette libération fut éloquente, non pas parce que c’était mon anniversaire, mais parce qu’elle était emplie de sorties, de rencontres, de festivités et que j’en ai profité comme il y a bien longtemps je n’en avais pas profité.
Et surtout, je m’aperçois que même sans anniversaire, tout est source de joies dorénavant…

Libérez-vous des chaînes que vous vous êtes mis vous-même et ensuite AMUSEZ-VOUS !

VIVEZ !!!!!

Voilà, il fallait que je vous partage cette expérience, ces réflexions de vie.

Le prochain article concernera la personne qui m’a libérée car il existe certaines techniques et notamment la sienne qui est assez exceptionnelle.

A très vite,
Lysiane

Print Friendly

Comments

comments

10 réflexions au sujet de « Réflexions : Libérez-vous et amusez-vous ! »

    • Merci Jonathan.
      Nous le méritons tous car nous sommes tous à la base : amour et joie.
      Nous sommes venus sur cette terre pour vivre cela, nous nous mettons des barrières de toute sorte mais dans le fond nous sommes cela.
      Il n’y a qu’à voir comment nous nous retrouvons tous dans un rire communicatif, dans des élans de joie et d’amour, nous nous y identifions sans problème.
      Comme nous sommes tous touchés par la souffrance et la douleur et nous sommes tous à rejeter cela, à vouloir s’en débarasser.
      Nous sommes tous identiques, nous ne voulons que vivre le bonheur car notre essence EST cela.
      Il n’y a plus qu’à …. mais c’est un long travail à faire pour retrouver notre état premier, quand nous étions dans l’innocence de notre enfance, dans notre émmerveillement avant qu’on nous inflige un autre regard sur le monde.
      Nous avons tout cela intérieurement, il suffit d’aller le chercher et de le pratiquer de nouveau.
      A très vite,
      Lysiane

  1. Bonsoir Lysiane,
    Voilà une nouvelle naissance…
    J’avais pensé t’envoyer une carte pour ton anniversaire, mais j’ai perdu ton adresse, alors je le fais maintenant avec un peu de retard !
    Je t’embrase :cake:
    TRICE

  2. Hello my bright sister

    Bon anniversaire pour une année de Lumière. :-)
    S’amuser , rire , il faudrait instaurer un jour par semaine pour tous … je vois que tu en as bien profité , tu as une pêche d’enfer.
    le rire et la joie font tomber nos armures , nous mettant dans le vrai.
    Continue de nous émerveiller, :rose: et à très vite
    bizouilles
    Phil
    Phil Articles récents…Dites Non pour pouvoir dire OuiMy Profile

    • Hello my sweet brother :heart:

      Oui le rire et la joie devraient être notre quotidien à tous, moi je suis tombée dedans depuis mon enfance, comme Obélix dans la potion magique, même si je n’ai pas eu forcément une enfance facile, mais j’ai toujours vu le verre à moitié plein et de ce fait je continue allègrement.

      Ce qui est intéressant, pour pouvoir avancer en ce sens, c’est vraiment de se rendre compte de ce qui nous bloque pour arriver à se relâcher dans ces états de joie et travailler dessus, se libérer, comme je l’indique.

      Dans mes ateliers du rire, je fais conscientiser tout le bien que la joie transmet au corps, au plus profond de nos tripes, de notre coeur, puisqu’à la fin de la séance je fais le rire dans le :heart:

      Merci Phil pour ta présence sur mon blog, c’est toujours aussi doux et lumineux pour moi. :present:
      A très bientôt,
      Lysiane

  3. Bonjour Lysiane !

    Je me suis sentie réjouie pour toi et à la fois aussi très intriguée par cette personne lumineuse qui t’a aidée ! J’ai hâte de lire ton prochain article ;-)
    Le travail que tu fais m’inspire et je t’en remercie !
    Je n’ai pas pris le temps de te féliciter à la lecture de ton article sur tes ateliers ! Je suis donc aussi ravie pour toi que cela marche très bien. Ce doit être un vrai bonheur, une régalade, de partager ainsi !

    Très belle journée et avec un peu de retard: Joyeux anniversaire !

    Méline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

CommentLuv badge