Se guérir

PARTAGEZ

Conf InreesJe viens d’assister à une conférence de l’INREES avec Guy Corneau et Thierry Janssen sur le thème de la guérison. J’ai même eu la grande joie de partager quelques mots pendant la séance de dédicace avec Thierry Janssen qui a eu le courage d’incorporer humanité et spiritualité au sein du corps médical conventionnel occidental… Chapeau  et GRATITUDE!

Les mots que j’ai entendu m’ont confortée avec ma vision du soin et de la guérison ainsi que des expériences que chacun a à vivre pour avancer sur son chemin.

Nous avons tous des mémoires collectives, familiales et personnelles dans nos cellules et nous avons tous aussi le moyen de résoudre tous nos désordres émotionnels causés par ces mémoires qui se sont incrustées dans nos cellules provoquant parfois des dysfonctionnements qui vont jusqu’à déclencher des maladies plus ou moins graves.

Il n’y a pas de remèdes miracles hormis celui qui nous convient le mieux, que nous avons tout au fond de nous et qui est unique car c’est celui que nous reconnaissons, que nous acceptons, qui fait sens pour nous.

Il est important de prendre en considération toutes les parts de notre ETRE, corps-âme et esprit, car chacune est en interaction avec les deux autres. Si une des trois n’est pas en adéquation avec notre joie de vivre elle va se manifester par l’intermédiaire de symptômes, de mal-être et/ou de dégoût de vivre.

Nous sommes des êtres complexes et parce que nous sommes des êtres complexes avec plusieurs dimensions à prendre en compte, il est important de mettre différents moyens de guérison en action afin de pouvoir réparer cette complexité.

La maladie a t elle un sens

Dans la maladie nous ne pouvons pas seulement nous occuper de guérir biologiquement le corps, si nous ne nous occupons pas en même temps de ce qui fait joie à l’esprit et ce qui correspond au chemin de vie de notre âme. Tout est lié.

Le meilleur de soiGuy Corneau qui s’est guérit d’un cancer fulgurant de phase 4 et qui avait attaqué plusieurs organes comme la rate, les poumons et l’estomac a réussi à se guérir non seulement physiquement par la chimiothérapie,  mais aussi grâce à la complémentarité de médecines alternatives ( Thierry Janssen préfére ce mot plutôt que parrallèle car pour lui c’est plus juste dans la résonnance)  et de changement de façon de vivre, grâce à une prise de conscience effectuée en analysant le pourquoi de cette maladie.

La maladie est un retour à soi et à SOI. La maladie est un signal pour nous dire que nous ne sommes plus en accord avec ce qui nous traverse, nous ne sommes plus en harmonie avec notre joie de vivre, nous avons bloqué un processus de vie et quand on bloque la vie c’est un début de mort car la vie est mouvement perpétuel.

Je suis vraiment en gratitude avec ce que j’ai entendu, qui a fait grand résonance en moi et m’a confortée véritablement dans mes accompagnements et soins énergétiques qui vont pleinement en ce sens.

Je donne des outils pour que l’on puisse puiser en soi grâce à eux, pour que l’on puisse retrouver son essence et sa joie d’être.

Thierry Janssen qui est dans le milieu hospitalier (chirurgien puis psycho thérapeutes) est en train de monter une école pour les soignants afin qu’ils puissent prendre en considération ce côté humain et spirituel dans leurs soins. Quelle magnifique initiative ! Nos hôpitaux commencent petit à petit à s’ouvrir à d’autres façons d’aborder leurs pratiques, à complémenter les traitements en prenant en considération la personne dans son entier et non plus juste du côté purement biologique.
Ce n’est pas la majorité mais nous voyons bien que cela commence à bouger au fur et à mesure, petit pas à petit pas….

Et moi, je mesure toute l’importance de personnes telles que qui je suis qui La solution intérieurepermettent justement d’être complémentaires à la médecine traditionnelle grâce à toutes ces médecines alternatives qui vont accompagner la guérison du corps, de l’âme et de l’esprit.
Mais aussi, ne pas m’occuper que des malades, mais permettre aux personnes qui le souhaitent de pouvoir s’épanouir dans leur quotidien en découvrant qui elles sont vraiment et quelles ressources existent en elles. De trouver leur mission de vie, leur chemin, leur liberté d’être.

Je vous conseille ces livres afin de pouvoir vous rendre compte par vous même du discours de ces deux Messieurs si lumineux.

A très bientôt sur ce blog et/ou en consultation en cliquant ici.

Dans la joie du coeur,

Lysiane

Print Friendly, PDF & Email

Comments

comments

5 réflexions au sujet de « Se guérir »

  1. Bonjour Lysiane,
    Merci pour cet article si positif :-))) En effet, je suis de votre avis en ce qui concerne les médecines, trop d’oppositions entre elles pour que cela fonctionne au plein bénéfice du « patient », qui pourtant devrait être au cœur des préoccupations dans son entier. Alors oui, merci aussi aux médecins comme ceux que vous avez rencontrés, ce sera par eux que les choses évolueront, et aussi par nous, patients, qui devons aussi être demandeurs de plus d’attention et d’humanité, de ne plus être forcément réduits à un corps qui souffre à un endroit donné et précis.
    Belle journée à vous, au plaisir de vous lire, c’est toujours un bon moment de partage !

    • Merci Anicette pour ce partage.
      Oui, il est impératif pour sa santé, de ne pas rester victime et subir ce que l’entourage, le corps médical nous dit.
      Il est bon de reprendre son pouvoir, surtout en cas de maladie, et de se responsabiliser grâce à son discernement.
      Nous pouvons écouter ce qui nous est conseillé, mais nous avons la décision finale, nous avons le droit de choisir et si le choix va vers de multiples solutions alors agissons en ce sens et ce n’est pas parce que la médecine affirme qu’il y a un protocole et que seul celui-ci est efficace et que tout le reste c’est de la stupidité, qu’il nous faut stopper notre élan.
      Le corps médical commence à comprendre ces dernières années qu’il y a autre chose qui motive la guérison, ne serait-ce que par le succès de l’effet placebo, qui, comme le disait si bien David Servan Schreiber, devient un traitement à part entière puisque cela fonctionne.
      L’être humain est tellement complexe car il n’est pas fait uniquement que d’un corps à guérir biologiquement mais d’un esprit, d’émotions, de croyances qui vont agir en parallèles et faire que le traitement médical préconisé va réussir ou pas.
      Si une personne n’a pas envie de vivre, ou si une personne ne croit pas au protocole, il y a peu de chance de réussite de celui-ci, par contre si elle le choisit et en même temps s’implique dans d’autres traitements qu’elle ressent profondément réparateurs pour elle, elle a toute chance de retrouver sa guérison, car en agissant ainsi elle est en train de dire : je veux vivre et je reprends ma vie en main, je suis maître de ma guérison.
      C’est un vrai bonheur de voir tous ces médecins qui sont en train de faire bouger le monde médical pour une nouvelle prise de conscience et je pense à feu David Servan Schreiber le précurseur, à Thierry Janssen, à Olivier Soulier, à Christophe André et tant d’autres… merci à eux d’humaniser de nouveau les malades en les respectant dans leur entièreté.
      Belle journée à vous,
      Lysiane

  2. Bonjour Lys,

    Tu ne peux imaginer comme « ce qui est dit » , tes mots, me « parlent » !
    Tout au long de ma vie, j’ai eu des maladies que les médecins ou chirurgien ne comprenaient pas, des choses hors norme, qu’ils n’avaient jamais vu….
    *une furonculose sur le visage déclenchée du jour ou lendemain et qui m’avaient défigurée… d’Humain il ne restait que mes yeux, j’avais sur le visage, des furoncles partout jusque dans le cou et derrière les oreilles qui me les décollaient, énormes comme des oeufs de pigeons, tout le monde se retournaient sur moi et m’évitaient dans la rue, on m’appelait « Eléphant man !!! cela a duré deux ans, avec tous les 2 mois, un passage à Purpan-Toulouse-chu, de 5 jours pour tenter un autre traitement. Finalement c’est un vieil antibio, qui m’a guérie au bout de 2 ans. Mais en 15 jours.. il n’y avait plus rien et la cicatrisation a été si rapide que cela a laissé bcp de traces, ça se voit sur les photos…. Inutile de te dire qu’il y a longtemps que je me suis acceptée ainsi……
    * Des côtes surnuméraires sur les cervicales, décelées seulement à 52 ans, alors que j’en souffrais depuis 20 ans. Elles ont abîmé mes plexus brachiaux… je ne peux plus utiliser mes bras .. , comme avant et j’ai dû organiser ma vie autrement, car je ne peux plus me servir de mes bras comme avant (je ne peux plus écrire à la main, conduite en voiture pas plus de 30 km, pas de repassage, pas d’aspi plus de 10 mn, pas de VTTT, etc… les nerfs n’ont jamais repoussé, trop vieille. Je vis avec….
    * voici deux jours, je vais , théoriquement me faire enlever un bouchon dans l’oreille, qui existait bien, et là…. en fait je suis devenue sourde d’une oreille, du jour au lendemain et l’ORL m’explique qu’il n’a jamais vu une telle surdité… bizarre, car j’entends certains sons dans les graves et dans les aigus, d’autres pas……) car cela viendrait au niveau de l’influx nerveux, après toute la cavité de l’oreille, reste une dernière barrière qui envoie (électrolytes) l’influx nerveux jusqu’au centre de l’audition…. enfin en plus c’est à droite.. alors que je suis droitière, enfin , etc.. etc… pour l’ORL, jamais vu cela, de cette manière.. il m’a démolie …. sur le plan psychologique !
    * et je ne parle pas de ces abcès aux seins que j’ai eu à 25 ans, sans avoir jamais été enceinte et que la bactérie en cause était un « echerria coli ». (je ne connais plus l’orthographe). qui se trouve habituellement dans les intestins seulement !! Idem, opérée dans l’heure car risque de septicémie….
    Ce ne sont que les cas les plus flagrants…. car toute ma vie, je n’ai eu que des choses inexplicables…
    Pour l’oreille, dernière en date (vendredi dernier), c’est arrivé brusquement, tout à coup, je n’ai plus entendu.. à droite…debut septembre dernier…
    Il est évident que je vais acheter certains de ces livres, dis-moi quel est le plus intéressant pour moi, pour commencer….
    J’ai toujours été persuadée que mon corps me parlait…. mais je n’ai jamais réussi à tout décrypter.. Dommage Lys que tu sois si loin….
    Merci pour tes articles, je ne commente pas à chaque fois.. mais je les lis et je me régale…. tu respires la joie de vivre….et cela fait un bien fou…ma belle.
    Bises. Elisabeth

    • Merci Elisabeth pour ce témoignage. De toute évidence ton corps parle. Comme il a été dit dans cette conférence et que je conçois aussi, c’est que la maladie parle d’un retour à soi (SOI). Il y a une incohérence, une disharmonie qui nous met à mal ( le mal a dit) et s’exprime par l’intermédiaire de notre corps.
      Peut-être pourrais-tu faire du décodage biologique qui t’aiderait à comprendre, quelles attitudes, quelles croyances, quelles peurs, quelles restrictions lourdes provoquent tous tes maux. Pour cela je te conseille le livre de Jacques Martel : le grand dictionnaire des malaises et des maladies.
      En ce qui concerne les livres que je viens de mettre dans cet article je ne les ai pas encore lu, mais de toute façon, nous avons tous un chemin propre et peut-être que celui qui va plus me parler ne sera pas celui qui te sera déclencheur de compréhension.
      Alors un conseil, respire profondément deux ou trois fois en expulsant les tensions à l’expire et en faisant entrer le calme à l’inspire, puis regarde chacun des livres et vois ce que cela fait dans ton corps. Celui qui te procure une expansion, une douceur, une bien-être, une libération, un calme, bref, quoi que tu ressentes de positif, ce sera celui-ci qui te conviendra le mieux.
      Se faire confiance, se recentrer comme je viens de te le décrire, pour chaque décision importante pour soi est primordial. Notre corps est le transmetteur de notre âme, de notre savoir profond, c’est par son intermédiaire que nous avons les informations. Les énergies spirituelles, éthériques, sont si volatiles qu’elles ne peuvent pas se matérialiser autrement que par l’intermédiaire du corps, qui, lui, reçoit et transmet dans la matière plus lourde, dans l’énergie de création terrestre.
      Donc toujours écouter son corps, il nous transmet ce qu’il y a de plus subtil en nous.
      Je te souhaite une belle journée et j’espère que tu vas pouvoir trouver la paix et la douceur de vivre.
      Prends soin de toi,
      Lysiane

Répondre à Elisabeth Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

CommentLuv badge